Après la grève des taxis-compteurs : voici les conditions que Yango et Uber doivent remplir pour exercer





apres-la-greve-des-taxis-compteurs-voici-les-conditions-que-yango-et-uber-doivent-remplir-pour-exercer


Le transport urbain dans le district d’Abidjan a été fortement perturbé, du 2 au 5 novembre 2021, suite à une grève des taxis-compteurs. Après échanges avec les propriétaires de ces véhicules de transport, l'activité a repris son cours normal le samedi 6 novembre.
En fait, les taxis-compteurs ont débraillé pour dénoncer une "concurrence déloyale" qui leur est faite par les véhicules de tourisme et de transport avec chauffeur (VTC) que sont Yango et Uber, deux entreprises qui disposent d’applications de mise en relation avec les clients. Pour eux, ces derniers qui ne paient aucune taxe et qui ne sont astreints aux mêmes conditions qu’eux, ne devraient pas exercer l’activité du transport urbain.
Après donc des négociations avec la tutelle, les VTC, s'ils veulent fonctionner correctement, doivent désormais se conformer aux mêmes exigences que les taxis-compteurs. Exigences qui sont, selon nos sources provenant des grévistes : avoir son entreprise de transport, être inscrit au registre des transporteurs 25 100 FCFA, avoir l’assurance tous risques qui coute un peu plus de 40.000 FCFA, avoir l’autorisation d’exercer l’activité de transport 30 100 F pour la carte de transport ou la carte de stationnement qui s’obtient entre 17 500 FCFA et 18 000 FCFA.
Ces structures devront également payer les impôts (patente) 135 480 F, faire les visites techniques des véhicules chaque 6 mois, s’acquitter de la vignette à 30 000 FCFA pour les voitures de 8 à 10 chevaux.
Après avoir rempli toutes ces conditions, les véhicules Yango et Uber ne seront plus taxés de faire de la concurrence déloyale aux taxis-compteurs.

Modeste KONÉ

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Avant la fin de l'année, le "3 fois merci" de Bomou Mamadou à ses fans

Côte d’Ivoire / Election du président du président de l’Assemblée nationale : Les raisons de l’absence de l’opposition