Congrès extraordinaire du fpi : Et si l’enveloppe laissée par Gbagbo n’était pas aussi vide





congres-extraordinaire-du-fpi-et-si-lenveloppe-laissee-par-gbagbo-netait-pas-aussi-vide


Le Front populaire ivoirien (FPI) a organisé ce samedi, au Palais des sports de Treichville, un congrès extraordinaire. Un congrès qui intervient après que Laurent Gbagbo a laissé « l’enveloppe vide » du parti au président légal, Pascal Affi N’Guessan pour aller créer le Parti des peuples africains, sa nouvelle formation politique.

Les militants et sympathisants, restés fidèles à Pascal Affi N’Guessan ont répondu présent à l’appel. Malgré la pluie qui a mouillé des communes d’Abidjan et de l’intérieur, les militants ont effectué nombreux le déplacement du Palais des sports pour prendre une part active au congrès pour la renaissance de la Côte d’Ivoire.

Des tribunes jusqu’à la main courante, il y avait du monde. Ce qui a fait dire à un militant, visiblement satisfait de la mobilisation, « apparemment, l’enveloppe n’était pas aussi vide qu’on nous faisait croire ».

Même si ce n’était pas les grandes mobilisations du fpi des années 1990 ou du FPI, parti au pouvoir, Affi peut se satisfaire d’avoir réussi à faire le plein du Palais des sports après sa séparation définitive d’avec son désormais ex mentor, Laurent Gbagbo.  

Ce 6e congrès extraordinaire du FPI se tient autour du thème « le front populaire ivoirien mobilisé pour la renaissance d’une Côte d’Ivoire unie, démocratique et prospère ».

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue européenne des Champions

Lutte contre le harcèlement et la discrimination en milieu du travail: La SODEXAM se dote d’une politique