5e édition du festival "Afriky Mousso" : Le Viol et les violences faites aux femmes au centre des activités





5e-edition-du-festival-quotafriky-moussoquot-le-viol-et-les-violences-faites-aux-femmes-au-centre-des-activites


La 5e édition  du Festival de promotion de la Femme Africaine dénommé "Afriky Mousso" se déroulera les vendredi 26 et samedi 27 novembre prochains au palais de la culture Bernard Binlin-Dadié de Treichville-Abidjan sous le thème : Violences faites aux femmes : le viol, causes et conséquences". 

Au cours de la conférence de presse animée ce mardi 23 octobre 2021 par Liliane Kié, la commissaire générale du festival et toute l’équipe d’Abidjan Festival qui  co-organise l’événement avec le Palais de la culture d’Abidjan, les différentes articulations de cette édition ont été présentées.

Il s’agit entre autres de la conférence inaugurale sur le thème général, la dédicace de l’ouvrage "Douleur intime" par l’écrivaine Fatou Diomandé, le vernissage d’une exposition d’arts plastiques et un défilé de mode et un grand concert. 

"Afriky Mousso se veut un espace d’expression et un instrument de promotion et de valorisation de la femme africaine en général et ivoirienne en particulier, mais aussi un support de sensibilisation sur les violences et discriminations à l’égard des femmes", a expliqué Liliane Kié. 

Elle a tenu à préciser que ce festival se tient tous les deux (2) ans, habituellement au mois de Mars, dans le prolongement des activités de la Journée Internationale des Droits des Femmes. Cependant, n’ayant pu avoir lieu en mars comme depuis sa création en raison du contexte mondial dominé par la pandémie de la COVID-19 avec ses conséquences sanitaires, économiques, sociales et humanitaires, la Direction du festival a jugé utile de reprogrammer l’événement en novembre, mois dans lequel l’ONU a instauré la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes. (25 novembre).

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Deli Simon pose ses valises en Turquie

Un hélicoptère MI-24 de l'armée ivoirienne porté disparu dans le nord