Réseau sous-régional des organes de gestion de l’aide publique aux médias, le Burkinabè Ag Ibrahim Mohamed, désigné président





reseau-sous-regional-des-organes-de-gestion-de-laide-publique-aux-medias-le-burkinabe-ag-ibrahim-mohamed-designe-president


Le directeur général du fond d’appui à la presse privée du Burkina Faso, Ag Ibrahim Mohamed a été désigné, président du Réseau sous-régional des organismes de gestion des financements de l’aide publique aux médias (ROGAM-CEDEAO), pour un mandat de "deux ans non-renouvelable", à l’issue d’un colloque international sur l’aide publique aux médias, tenu les 29 et 30 novembre 2021, à Abidjan.

La Côte d’Ivoire, pays hôte de ce colloque abrite le siège de cet organe, nouvellement mis en place et l’ivoirienne, N’Guessan Bernise, directrice exécutive du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP), désignée, secrétaire permanent du Rogam-Cedeao. A cet effet, les membres-fondateurs dudit réseau lui donne "tout pouvoir à l’effet d’accomplir toutes les formalités légales et pour les besoins desdites formalités de signer tout acte".

Le Sénégalais, Ali N’Diaye, gestionnaire d’appui du fonds de développement de la presse du Sénégal est quant à lui désigné en qualité de vice-président et le Cabinet d’expertise comptable Delotte Côte d’Ivoire en qualité de commissaire aux comptes, selon le procès-verbal de ce colloque, lu par le secrétaire de séance, le Béninois, seth Evariste, par ailleurs, président du Conseil National du Patronat de la Presse et de l’audiovisuel du Bénin (CNPA-BENIN).

Le nouveau président de ce nouvel organe, a exprimé ses sincères remerciements pour la confiance placée en son pays en le portant à la tête de ce réseau. Il dit considérer cette marque de confiance comme une marque de compassion pour son pays qui traverse des épreuves difficiles en ce moment, mais qui fait preuve de résistance résilience avec les attaques Djihadistes.

Ag Ibrahim Mohamed qui dit placer son mandat sous "le sceau de l’intégration" dit pouvoir compter sur la collaboration à tous, pour réussir sa mission.

"Je sollicite votre accompagnement pour relever ce challenge. Ensemble, nous serons plus forts, désunis, nous sommes morts", a-t-il conclu.

Le directeur de cabinet, Jean Marcel Adou, représentant le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly a félicité l’ensemble des participants pour le travail abattu.

Il a rassuré que tous les efforts seront fait pour appliquer les recommandations, et cela, le plus tôt possible. Il plaide également pour que ces recommandations constituent une boussole à tous, tout en respectant les réalités de chaque pays.

Ce colloque international, placé sous le thème « Quelles stratégies d’appui durable au développement des médias dans l’espace CEDEAO ? », a vu la participation de 12 pays à savoir, le Togo, le Benin, le Mali, le Sénégal, la Gambie, le Cap-Vert, la Guinée Conakry, le Ghana, le Libéria, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau et la France.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Des boeufs en divagation parqués à la gendarmerie d’Adzopé

Cocody 7e tranche : Le violeur d’une mineure de 14 ans interpellé et déféré