Yorodéhé 2021 : Ouli Pat passe de la tradition à la modernité





yorodehe-2021-ouli-pat-passe-de-la-tradition-a-la-modernite


Après (six) 6 éditions qui ont permis d’imposer le festival international du pagne tissé dénommé Yorodéhé, la créatrice de mode Ouli Pat est passée à une autre phase de sa carrière : passer de la tradition à la modernité.

En effet, le numéro7 de son évènement qui s’est tenu le samedi 27 novembre à l’hôtel Pullman d’Abidjan-Plateau, l’a démontré car en plus de son label Ouli Pat Créations, elle a fait un casting élevé de créateurs pour participer au Yorodéhé 2021.

Ce sont Ciss St-Moïse, Ysand, Aïda Ouédraogo et Maralle pour la Côte d’Ivoire et Mamadou Diop du Sénégal qui étaient présents à ce rendez-vous de la célébration du vêtement autour du thème général qui était ‘’Tissons nos liens’’. Chaque styliste a présenté une collection à base d’étoffes tissées. La belle soirée de mode s’est résolument révélée être une véritable tribune de valorisation du pagne tissé comme l’initiatrice l’a souhaité en lançant son évènement en 2014.

A sa naissance, le Festival Yorodehé avait pour objectif de promouvoir le pagne tissé Wê de l’ouest montagneux de la Côte d’Ivoire. Mais très vite, sa promotrice et créatrice Ouli Pat, l’a ouvert aux autres étoffes tissées locales. Ainsi pour l’édition7 de Yorodéhé, a-t-elle proposé une collection dans laquelle on retrouvait non seulement le tissé de l’ouest de la Côte d’Ivoire mais également des pagnes du centre et du nord du pays.

A lire aussi: Yorodéhé 2021: La 7e édition du festival du pagne tissé placée sous le sceau de la maturité

Avant chaque tableau de son passage, une tenue traditionnelle d’une région donnée, ouvrait la présentation d’OuliPat. C’était une bonne manière pour elle d’avoir les pieds dans la tradition et la tête dans la modernité. Ce que le public a apprécié.

A la suite de l’initiatrice, les créateurs invités se sont mis sur la même ligne. Chacun, dans son style, a présenté une collection qui donnait une large part au pagne tissé. Les spectateurs ont été séduits par un éventail varié de vêtements réalisés dans du pagne tissé uniquement. Ou associé à d’autres matières occidentales ou orientales. L’accessoirisation du défilé a été l’affaire de de Lia Création avec ses magnifiques bijoux.

En plus des mannequins de métiers, des top modèles d’un soir comme les acteurs Franck Vléi, Mahoula Kané ou Stéphane Zabavy alias Flame ont littéralement illuminé le podium du Yorodéhé 7. Les intermèdes étaient assurés par les prestations réussies et bien appréciées d’Adé Liz et Patrick Nganga.

Fidèle à son idée de base, le festival Yorodéhé tisse sa toile autour de la mode et des valeurs sociales. Pendant le défilé, il y a eu donc une vente aux enchères dont les bénéfices iront à une association ou une fondation de protection des femmes vulnérables. Bien avant, Ouli Pat Création avait remis des machines à coudre dans la journée du 27 novembre des machines à coudre à la Fondation Yéhé et à l'Ecole Internationale de Formation Professionnelle Michelle Yakice. Un dernier lot ira à l’Académie des maîtres présidée par Roger Bango. 

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Première visite du VP Meyliet Koné à Tafiré sa ville natale après sa nomination

Commémoration 26e anniversaire du décès d'Houphouët: "C’est un jour de recueillement et non de manifestations sur les places" (Bédié)