Côte d’Ivoire/ Concert des 25 ans de Soum Bill : Malgré les imperfections la fête était belle





Soum Bill,Côte d’Ivoire,concert


Plusieurs imperfections ont failli gâcher la "Célébration day" des 25 ans de carrière de l’artiste zouglou Soum Bill, qui s’est déroulée le samedi 2 mars au Palais de la culture de Treichville-Abidjan.
En effet, plus de 8.000 personnes ont pris d’assaut la cour du Palais de la culture aménagée par la structure "Avantlobe production" pour accueillir le spectacle. Plus de la moitié de ce monde était surpris que le concert ait lieu dans la cour et non dans la salle Anoumabo."

"A aucun moment les organisateurs ne nous ont informés que le concert se passait dans la cour, sinon je n’aurai pas payé 50.000 FCFA. Je suis franchement déçu", a déploré un spectateur qui malgré son billet VVIP s’est retrouvé debout tout au long de la soirée. Même son de cloche pour plusieurs spectateurs qui, arrivés sur le site, n’ont pu avoir de la place assise.

 A lire aussi: Côte d’Ivoire/25 ans de carrière de Soum Bill : Le palais de la culture plein à craquer


La seconde imperfection de ce concert a été la longueur de la première partie. Plus d’une dizaine d’artistes ont meublé ce temps qui paraissait interminable pour les fans de Soum Bill qui ont commencé à scander le nom de leur artiste afin d’emmener les organisateurs à le faire monter enfin sur scène. C’est finalement aux environ de 19h30 que "Billy le Kid" fait son entrée sur le site, encadré par ses danseurs et sous les cris, les pleurs et autres hourras de "son public". 
Le spectacle peut alors commencer. Il enchaîne trois titres repris en chœur par le public. Au 4e morceau, un incident intervient. Le batteur a cassé la caisse claire de la batterie. Dès lors, le spectacle prend un coup. Stéphane Ediemou, l’ingénieur de son et son équipe font des pieds et mains pour assurer le minimum afin de continuer la fête. Malgré cet incident, Soum Bill, en maître de son art, continue de communier avec ses fans. Plusieurs artistes, tous genres musicaux confondus dont la diva Aicha Koné, se succèdent pour apporter leur soutien à la star de la soirée. 
Environ une heure plus tard, la technique a fini par changer la caisse cassée. Le show peut donc continuer. L'artiste égrène l’essentiel de son riche répertoire. De son passage avec "Les Garagistes" et "Les Salopards", il a fait le tour, plongeant certains spectateurs dans la nostalgie de leur enfance ou de leur jeunesse. 
"Je voudrais demander votre indulgence pour les failles constatées dans cette organisation. C’est la première fois que cette structure organise un spectacle", a lancé Soum Bill avant d’entonner "Ne Samenfou" et "Ziziglegnon" qui ont mis fin au concert aux environs de 22h.
Plusieurs personnalités politiques étaient présentes pour soutenir l’artiste.

Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Abatta-Empoisonnement dans un cabaret : Bilan 10 morts

Programme de marquage des thonidés tropicaux dans l’océan atlantique : Les lauréats reçoivent 500 euros chacun