Bien qu’absent du dialogue politique, voici ce que le COJEP de Blé Goudé compte entreprendre





bien-quabsent-du-dialogue-politique-voici-ce-que-le-cojep-de-ble-goude-compte-entreprendre


Le Congrès pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) de Charles Blé Goudé n’est pas convié au dialogue politique initié par le gouvernement. Il ne fait donc pas parti des formations politiques et organisations de la société civile qui participe au débat. Mais il compte bien faire entendre sa voix et partager ses préoccupations. Dans une déclaration, le COJEP explique sa démarche et réaffirme que sa principale préoccupation demeure le retour de son leader en Côte d’Ivoire.

 

COMMUNIQUÉ DU COJEP RELATIF AU DIALOGUE POLITIQUE 

 

Le 16 décembre 2021, le dialogue politique s’est ouvert entre le Gouvernement, certains partis politiques et des organisations de la société civile.

Bien qu’absent de ces assises, le COJEP salue l'initiative et y attache un intérêt tout particulier.

En effet, au-delà de son caractère non-inclusif que le COJEP dénonce, ce qui paraît plus important, est que tous les sujets d’intérêt national, susceptibles de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale y soient inscrits à l’ordre du jour, discutés et assortis de résolutions ou de recommandations pertinentes qui puissent durablement apaiser le climat sociopolitique.

 

À lire également - Dialogue politique : la phase des discussions reportée, la raison

 

En plus du retour des exilés, de la libération des prisonniers politiques (civils et militaires) et des questions électorales (la transparence des élections) qui dominent bien souvent les dialogues politiques en Côte d’Ivoire, le COJEP perçoit surtout ces assises comme une belle opportunité de faire couronner les principales décisions, recommandations et résolutions par la signature d'une "charte d'éthique et de bonne conduite politique" devant engager chacun des acteurs et son organisation, qu'elle soit politique ou civile. Cela garantirait un meilleur suivi et une mise en œuvre efficace des principales décisions de ce dialogue politique. 

Évidemment, la situation particulière du Président du Cojep qui est contraint à l’exil malgré son acquittement définitif depuis le 31 mars 2021, demeure au nombre des urgences et priorités du COJEP. 

C’est dans l'optique de partager toutes ces préoccupations que, sur instruction du Président Charles Blé Goudé, le COJEP a initié une série de rencontres avec des partis politiques et organisations de la société civile qui prennent part à ce dialogue politique.

Ainsi, le lundi 20 décembre 2021, une délégation du COJEP conduite par le Secrétaire Général du parti, Dr Patrice Saraka, a été reçue par les responsables du PDCI-RDA et du Front Populaire Ivoirien.

Le Cojep compte poursuivre ces rencontres dans les prochains jours avec d’autres partis politiques et organisations de la société civile. 

Au COJEP, nous faisons de la concertation notre crédo.

 

Fait à Abidjan le 20 décembre 2021

 

Dr Patrice SARAKA

Secrétaire Général

Porte-parole du COJEP

En lecture en ce moment

Bédié souhaite la libération de Gbagbo et tend la main à Soro

Concours administratifs 2019: les résultats connus en février