ANP Academy : le chiffre d’affaires des quotidiens ivoiriens chute de 70%, selon le régulateur de la presse





anp-academy-le-chiffre-daffaires-des-quotidiens-ivoiriens-chute-de-70-selon-le-regulateur-de-la-presse


Le président de l’Autorité nationale de la presse (ANP), Samba Koné a dressé, vendredi, le bilan alarmant de la chute du chiffre d’affaires des quotidiens ivoiriens.

« Le chiffre d'affaires de la presse quotidienne est passé en une dizaine d'années de 6 milliards Fcfa à moins de 2 milliards Fcfa de 2011 à 2021. La chute enregistrée est de 70% », a déclaré Samba Koné à l’ouverture de la 4e session de ANP Academy, une tribune d’échanges de coaching et de perfectionnement pour soutenir et accompagner le secteur de la presse, tenu à Abidjan.

Samba Koné a en outre révélé que « les 20 quotidiens présents dans les kiosques sur le marché ont une vente cumulée quotidienne d’à peine 15.000 exemplaires ». Une maigre ressource financière pour les entreprises de presse. Et au président de l’ANP de noter que la mise sur le marché d’un journal quotidien nécessite une charge mensuelle de l’ordre de 15 millions FCFA. Soit environ un investissement de 200 millions FCFA par an.

Tout en affirmant qu’aucun secteur économique au plan national n’a enregistré une telle descente aux enfers pendant cette période, Samba Koné fait savoir que les causes de la mévente sont multiformes. Notamment le contenu des journaux, qui dans bien des cas relève plus de la communication que du journalisme.

Un journal, c’est un produit et le produit quand il est alléchant, intéresse le public.

Cette session, la première de l’année 2022 s’est tenue autour du thème « Journalisme : entre professionnalisme et militantisme ».

Lambert KOUAME

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ligue des champions/ L’Asec s'incline en Afrique du Sud face au Mamelodi Sundwons

AGO de la Fédération ivoirienne de football (FIF) : "Le quitus n’a jamais été soumis à l’appréciation des membres" (Diabaté Mamadou Bachir)