Mission des chefs d’Etat au Burkina : une coalition de la société civile Burkinabè ne veut pas voir Alassane Ouattara au Burkina





mission-des-chefs-detat-au-burkina-une-coalition-de-la-societe-civile-burkinabe-ne-veut-pas-voir-alassane-ouattara-au-burkina


La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, CEDEAO, a tenu vendredi, par visio-conférence, un sommet des chefs d’Etats et de gouvernement sur la situation au Burkina Faso, après le coup d’Etat qui a renversé Roch Marc Christian Kaboré.

A l’issue de ce sommet virtuel, les chefs d’Etats ont décidé de suspendre le Burkina Faso des instances de la CEDEAO et d’envoyer dès ce samedi, une mission au pays des hommes Intègres.

Cette mission sera suivie d’une autre mission ministérielle, lundi avant la tenue, jeudi 3 février 2022, d’un sommet à Accra pour la suite des décisions à prendre à l’encontre de la junte au pouvoir et de la population.

A la veille de cette mission des chefs d’Etat, une coalition de la société civile burkinabè est montée au créneau pour mettre en garde.

« Nous prenons l'opinion nationale et internationale à témoin. Si dans l'avion qui doit venir ici au Burkina Faso, s'il y a Alassane Dramane Ouattara dans cet avion, l'avion ne va pas atterrir au Burkina », a menacé, vendredi, Marcel Tankoano, face à la presse.

Poursuivant, il a martelé que la société civile burkinabè ne va pas accepter des chefs d’Etat qui pose problème dans leur pays. Et d’ajouter que « le coup d'État qui s'est passé, c'est une expression populaire ».

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/FPI : Affi accueilli en triomphe malgré sa rencontre avortée avec Laurent Gbagbo

“One health”, une seule santé pour tous, en bonne voie d’appropriation (CSRS)