Phase 5 du dialogue politique : le gouvernement entame les discussions avec les partis politiques.





phase-5-du-dialogue-politique-le-gouvernement-entame-les-discussions-avec-les-partis-politiques


Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, GAL Vagondo Diomande , a ouvert ce lundi 14 janvier 2022 une rencontre à la primature. Ce rendez-vous s'inscrit dans le cadre de la poursuite des débats de la phase 5 du dialogue politique ouvert le 16 décembre dernier.

"Nous avons repris nos échanges dans une excellente ambiance empreinte de convivialité. Nous avons abordé toutes les questions" a déclaré le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Vagondo Diomandé, représentant du gouvernement. Le ministre s'est réjoui de l'ambiance qui a prévalu lors des travaux. "Je salue l'engagement des uns et des autres à faire en sorte que la confiance renaisse entre les acteurs politiques et les ivoiriens. il s'agit de faire en sorte que les orientations du Chef de l'Etat qui vise à apporter la paix aux ivoiriens soit une réalité" a fait savoir le Général Diomandé Vagondo. Après avoir réceptionné les contributions des partis politiques , le gouvernement a procédé à la compilation de toutes les observations et contributions faites par les partis et groupements politiques ainsi que la société civile. Ce travail de synthèse a permis de proposer un chronographe de travail pour cette reprise.

La quasi-totalité des partis politiques ont répondu présent à ce dialogue politique. La majorité des participants ont exprimé leur gratitude au gouvernement pour ce cadre d'échange. "La bonne nouvelle c'est que les débats ont démarré. Aucun sujet n'est tabou, nous allons passer toutes les préoccupations au peigne fin. Aussi, nous comprenons la nécessité de faire en sorte que ce dialogue aboutisse à l'apaisement au sein de la classe politique et entre ivoiriens. Nous avons espoir qu'au terme de ce dialogue nous présenterons à la Cote d'Ivoire le visage d'une classe politique attachée à la paix" a souligné Mabri Toikeuse, président de l'UDPCI.

Georges Armand Ouégnin, représentant le PPA-CI abonde dans le même sens que le président de l'UDPCI. "Pour l'heure nous avons adopté la méthodologie et les thématiques à savoir les mesures d'apaisement, la réconciliation nationale et la révision du cadre juridiques et institutionnels des élections. Nous avons l'intention de discuter pour trouver des solutions pour la paix. Nous espérons trouver un minimum de consensus. L'essentiel est que tout le monde soit à la table de discussions" a précisé Georges Armand Ouégnin.

Si le chronogramme prévoyait terminer des échanges d’ici à la fin de la semaine, il ressort les participants ont acté la possibilité de rallonge le temps des échanges. Après les partis politiques, la société civile sera reçue ce lundi après-midi. Les travaux reprennent toute la journée du mardi.

CICG

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Le Conseil du royaume Baoulé réaffirme son soutien à la reine de Sakassou

Limogeage des DG des sociétés d'Etat : Euloge Soro-Kipeya, DG de l'ANSUT débarqué