Secteur du cajou : Achi Patrick pense qu’il faut « viser plus de 50 % de transformation locale de notre production d’ici 2025 »





secteur-du-cajou-achi-patrick-pense-quil-faut-viser-plus-de-50-de-transformation-locale-de-notre-production-dici-2025


Le Premier ministre Patrick Achi pense que pour créer plus de richesses et plus d’emplois dans notre pays, il faut aller plus loin dans le secteur de la noix de cajou en visant « plus de 50 % de transformation locale de notre production d’ici 2025 ». Cela passe, selon lui, par l’augmentation de la productivité agricole, en créant des zones industrielles de transformation en région, en réduisant les coûts de commercialisation et en améliorant l’export…

Le Premier ministre a fait savoir qu’au cours de la 7e édition de la convention mondiale du cajou, la Côte d’Ivoire a fêté son succès. D’autant plus que le pays est le 1er producteur mondial avec plus de 25 % des volumes, mais aussi le 1er exportateur mondial de noix brutes. Une performance qui permet, révèle-t-il, à plus de 400.000 producteurs et à leurs familles de se partager plus de 300 milliards FCFA de revenus annuels. Et la Côte d’Ivoire a transformé, en 2021, 130.000 tonnes et est devenue le 3e exportateur mondial d’amande de cajou.

Pour Patrick Achi, le cap est clair : « Transformer, transformer et transformer encore, sur notre sol ».

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Covid-19: Le point de la situation de la maladie à coronavirus du 30 avril 2020.

Côte d’Ivoire / Conseil des ministres : Dénis Kah Zion et Allah Kouadio débarqués