Dispatching de Yamoussoukro : Une infrastructure stratégique pour le secteur électrique ivoirien





dispatching-de-yamoussoukro-une-infrastructure-strategique-pour-le-secteur-electrique-ivoirien


Le deuxième dispatching de Côte d’Ivoire sera inauguré, jeudi 24 février 2022, à Yamoussoukro. Une cérémonie qui revêt un caractère particulier pour le secteur électrique en Côte d’Ivoire. Car cette infrastructure est très stratégique pour la gestion d’un réseau électrique.
En effet, le dispatching est le cerveau du système électrique. L’énergie produite à grande échelle ne se stocke pas. Dans un système de réseau électrique, cette énergie produite doit être égale à la consommation en temps réel du réseau. Cette loi en électricité est donc le fondement de la mise en œuvre d’un système intelligent de répartition de l’énergie (Dispatching) dont le rôle essentiel consiste à faire en sorte que les centrales de production délivrent, à travers les lignes et les postes de distribution, l’énergie nécessaire pour les besoins réels de consommation.
Jusqu’à présent, la Côte d’Ivoire ne disposait que d’un seul dispatching situé à Abidjan. Celui de Yamoussoukro vient donc également résoudre un problème sécuritaire au regard du caractère stratégique de l’infrastructure. « Nous avons aujourd’hui un seul dispatching en Côte d’Ivoire. Ce deuxième permettra d’améliorer la sécurité au niveau de l’exploitation du réseau électrique », expliquait feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, lors du lancement des travaux, le 27 juin 2019.
L’inauguration est placée sous le haut patronage du Premier ministre, Patrick Achi, et sous la présidence du ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara.
Le dispatching de Yamoussoukro est bâti sur une superficie de 2,4 hectares. Sa construction a été possible grâce à une convention de financement conclue entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque européenne d’investissement (BEI), le 21 décembre 2015. D’un coût global de 26,2 milliards FCFA, les travaux ont duré 36 mois.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Direction générale du Village des Technologies de l’Information et de la Biotechnologie (VITIB S.a.) : Ané Boni Siméon remplace Philippe Pango

Après l'éboulement de terrain à Anyama: La SITARAIL s’engage à restaurer les 50m de voies endommagées