Salon de la mobilité en Afrique : « le grand Abidjan enregistre une offre de transport de 5 millions par jour pour un besoin de 15 millions » (Commissaire)





salon-de-la-mobilite-en-afrique-le-grand-abidjan-enregistre-une-offre-de-transport-de-5-millions-par-jour-pour-un-besoin-de-15-millions-commissaire


Le commissaire général de la 1ère édition du Salon de la mobilité en Afrique, Ismaël Koné, a révélé, jeudi, lors de l’ouverture dudit salon que l’offre de transport dans le grand Abidjan, est estimée à cinq millions contre un besoin de 15 millions.

« Selon des données du ministère des Transports, le grand Abidjan enregistre une offre de transport journalière estimé à 5 millions par jour pour un besoin de 15 millions », a révélé M. Koné pour qui cette enquête devrait amener à explorer tous les moyens visant à améliorer la mobilité dans le grand Abidjan.

Tout en faisant remarquer que les acteurs du transport peinent à intégrer les systèmes de transport intelligent dans leurs activités, il s’est interrogé quant à savoir si c’est sa méconnaissance ou l’ignorance des avantages de ce système qui en est la cause.

« C’est à la fois la réponse à ces interrogations et les présentations des processus qui feront l’objet d’échanges entre les experts et acteurs à l’occasion de la 1ère édition du Salon de la mobilité qui a pour thème principal « les systèmes des transports intelligents, défis et opportunités » », a-t-il tenté de répondre.

Les systèmes de transport intelligent, selon Dr Djédjé Gnakalé, coordonnateur de ce salon, sont les applications des nouvelles technologies de l’information et de la communication au domaine du transport et de la logistique.

Pour lui, dans un contexte national de transport en Afrique, caractérisé par l’artisanat, la mise en œuvre du système intelligent constitue un défi pour les acteurs et pour les utilisateurs des services puisqu’on introduit de nouvelles technologies, de nouvelles façons de penser. Et constitue en outre, des opportunités pour les acteurs de s’adapter à cette évolution.

Koffi Koumassi, Conseiller technique, représentant le ministre des Transports, a évoqué les réformes initiées par le gouvernement par la loi d’orientation, vise non seulement la modernisation du secteur, mais la professionnalisation du secteur et de se réjouir de l’implication des acteurs dans la mise en œuvre des différents programmes initiés par le ministère des Transports.

Tout en saluant et félicitant les initiateurs de ce salon, Koffi Koumassi a rassuré, au nom du ministre que les propositions issues de ce salon contribueront sans doute à améliorer la mise en œuvre des réformes dans ledit secteur.

« C’est un grand honneur pour le ministère des transports de voir se tenir ce salon qui permet aux populations de s’informer, de partager les expériences respectives et d’entrevoir les perspectives aux fins d’une amélioration de la mobilité urbaine en Afrique.

Durant trois jours (3,4 et 5 mars), les acteurs et professionnels du transport vont échanger afin de trouver des solutions à la problématique de la mobilité.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Arrestation de Pulchérie Gballet : "Si rien n’est fait, la société civile se considérera comme prisonnière '' (Samba David)

Athlétisme : Diamond League, Grosse performance de Marie Josée Ta Lou en Norvège