En prélude aux Kundé 2022 : Jah Press fait le point





en-prelude-aux-kunde-2022-jah-press-fait-le-point


La cérémonie des Kundé 2022 se tiendra le vendredi 25 novembre prochain à Ouagadougou au Burkina Faso. Les œuvres en compétition à cette 21e édition devront être sorties entre le 1er mars 2021 et le 30 septembre 2022. C’est au cours d’une conférence de presse exceptionnelle tenue le 28 février dernier à l’hôtel Lancaster Ouaga 2000 que le commissariat général, Jah Press a donné ces précisions.

Jah Press et ses collaborateurs ont saisi l’occasion pour dresser le bilan exhaustif des Kundé, 20 ans après. En effet, selon les organisateurs, entre 2001 et 2021, le comité de choix a reçu 5.156 œuvres musicales, soit une moyenne annuelle de 245,52 œuvres. Parmi celles-ci, ce sont au total 893 œuvres d’artistes féminines, soit une moyenne de 42,52 œuvres par an. Dans la même période, le jury a statué sur 178 albums et singles de musique traditionnelle, 1005 disques de musique religieuse et 2.404 clips.

Le classement général établi après toutes ces compilations, révèle que le chanteur burkinabè Floby est l'artiste qui a remporté le plus grand nombre de trophées avec 12 statuettes dorées au compteur. Il est suivi de Bill Aka Kora, propriétaire de sept récompenses. Le trio de tête est complété par Dicko Fils, lauréat cinq fois. Quintuple lauréate, Habibou Sawadogo coiffe les chanteuses et se place devant la diva Amity Méria et l’étoile montante Hawa Boussim, exæquo avec quatre trophées. Dans la catégorie artiste traditionnelle, Zoug-nazagamda est le plus titré des Kundé avec cinq nominations. Disloqué aujourd’hui, Yeleen est resté quand même le groupe musical ayant remporté le plus grand nombre de trophées avec 5 récompenses. Cependant, la plus grande performance en une soirée des Kundé revient à Hawa Boussim. L’étoile montante de la musique burkinabè avait décroché 4 reconnaissances aux Kundé 2018.

Dans le bilan complet de la cérémonie des récompenses de la musique au pays des Hommes intègres, Sœur Anne Marie Kaboré et Simon Kologo partagent la première place des musiques religieuse en récoltant chacun, trois Kundé. Lauréat de 4 prix en 20 éditions de cette compétition, Bérenger Ouédraogo domine le podium des artistes burkinabè de la diaspora dont le talent a été salué à l’évènement bi-décennal. Quant aux artistes Rose Sabine et Barsa 1er le Dix, ils caracolent à la tête des artistes vivant au Burkina Faso avec deux statuettes chacun.

Le bilan général pendant les deux décennies des Kundé indique que Magic System demeure le groupe étranger qui a glané le plus grand nombre de trophées. Les Gaou magiciens sont titulaires de 4 Kundé. Ce qui permet à la bande à A’Salfo de dominer le classement sectoriel des artistes ivoiriens pendant les 20 ans de la cérémonie. En dehors des prix d’honneur et d’hommage, 20 Kundé ont été raflés par des chanteurs venus de la terre d’Eburnie. Après Magic System, Meiway, le Génie de Kpalèzo et l’Avocate des femmes, Josey partagent la 2e place avec deux Kundé. Betika, Yodé et Siro, Dj Arafat, S-Kelly et Révolution ont déjà remporté un Kundé. A ces nominations, il faut ajouter les artistes ivoiriens vivant au Burkina Faso. Il s’agit de Rose Sabine (2 Kundé), Barsa 1er (2 Kundé), Pata Pata Dj (1Kundé), Dj Jeff (1 Kundé) et Bibich Sérénité (1Kundé).

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ligue 1: L’Africa Sports devant la commission de recours de la Fif, voici les raisons

Politique : les avocats d'Affi disent être toujours sans nouvelles de lui