La JIF 2022 se penche sur la problématique du changement climatique





la-jif-2022-se-penche-sur-la-problematique-du-changement-climatique


Au menu des activités organisées par le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (MFFE) dans le cadre de l’édition 2022 de la Journée internationale des droits des femmes (JIF), des panels de haut niveau ont été animés, samedi 5 mars 2022 à la Maison de l’entreprise, à Abidjan Plateau, autour de la problématique du changement climatique et du développement durable.

Les sous-thèmes des panels ont été choisis conformément aux thèmes de la JIF 2022 qui portent, au plan international, sur “L’égalité aujourd’hui pour un monde durable” et au niveau national, sur “L’Egalité de chance pour un avenir durable en Côte d’Ivoire”.

Ainsi, le panel 1 avait pour sujet “Les femmes rurales ivoiriennes face aux défis du changement climatique: quelles réponses pour un avenir durable?”. Le 2ème panel était intitulé “Entrepreneures et entreprenantes du développement durable: des jeunes femmes du futur se racontent et se projettent” quand le 3ème était relatif aux “Idées et initiatives solidaires en soutien aux femmes rurales de demain”.

“Les changements climatiques, avec leurs effets dévastateurs, sont de plus en plus, ressentis par les populations, surtout les femmes. Dans la recherche de solutions durables, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant voudrait mettre les femmes en première ligne”, a justifié la première responsable de ce département, Nassénéba Touré, en présence de ministres et de diplomates.

Aussi, a-t-elle invité les experts et les participants issus notamment des organisations féminines abidjanaises engagées dans l’économie agricole à la réflexion, en vue de faire un état des lieux de l’impact des changements climatiques sur les femmes, de partager leurs expériences et de proposer des solutions pour y faire face.

“Le risque que court notre planète face aux aléas climatiques requiert de tous les acteurs, des actions innovantes, afin d’atténuer les effets sur les activités des femmes, durement impactées”, a indiqué la ministre. Elle a affirmé l’engagement du Gouvernement au financement de solutions climatiques équitables pour les sexes, en vue de renforcer le leadership des femmes et des filles dans l’économie verte et leur résilience face aux impacts et aux catastrophes climatiques.

Cette activité a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre le MFFE et Ecobank, représentée par son directeur général, Paul-Harry Aithnard. Portant sur un montant de trois milliards FCFA, ce financement de la banque panafricaine, à travers le programme “ellever”, vise à apporter un appui financier aux entrepreneures et à développer des actions en faveur de l’entreprenariat féminin en Côte d’Ivoire.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

Le gouvernement ivoirien accepte d'organiser la Can en 2023

Catherine Koné annonce sa candidature aux législatives à Niakara