Opération « un journaliste, un bilan de santé », une 2e édition pour préserver la santé physique des mutualistes et la santé financière de la mutuelle.





operation-un-journaliste-un-bilan-de-sante-une-2e-edition-pour-preserver-la-sante-physique-des-mutualistes-et-la-sante-financiere-de-la-mutuelle


La mutuelle générale des agents des médias privé de Côte d’Ivoire (MS-Médias) a procédé ce mardi au lancement de la 2e édition de son opération dénommée « un journaliste, un bilan de santé » en présence du directeur général de la Santé, Pr Mamadou Samba, parrain de la cérémonie.

Le président du Conseil d’administration de la MS-Médias, Cissé Sindou, a rappelé que les agents des médias sont régulièrement à des pressions inhérentes à leur métier, ce qui les expose aux risques de plusieurs pathologies transmissible ou non transmissibles et regretté que plusieurs journalistes et agents des médias aient été fauchés par certaines maladies, « faute de prévention ».

« La présente campagne a pour but de préserver à la fois la santé physique des mutualistes et la santé financière de la mutuelle », a dit Cissé Sindou, ajoutant qu’il s’agit d’un « dépistage gratuit des maladies » qui va s’effectuer au sein des entreprises afin de toucher un grand nombre de mutualistes.

Pour cette édition, huit examens médicaux ont été retenus, notamment, la mammographie pour le dépistage du cancer du sein, la PSA pour faire le diagnostic de cancer de la prostate, la glycémie pour apprécier le taux de sucre dans le sang et l’uricémie pour apprécier la concentration sanguine en acide urique.

« Lors de la première édition réalisée en 2018, 304 personnes ont participé au prélèvement et au cours des consultations médicales organisée à la faveur de la restitution des résultats, les participants chez qui des risques ont été décelés ont été invités à subir des examens plus poussés. D’autres ont bénéficié d’un suivi et d’une prise en charge », a rappelé le PCA qui bien que satisfait de la première édition a estimé qu’il était nécessaire de faire encore des efforts.

Le chef de Cabinet Yéo Brahima représentant le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, a transmis les félicitations du ministre Amadou Coulibaly aux responsables de la MS-Média et réaffirmé son engagement pour une gouvernance humaine.

Et exprimé sa satisfaction à l’endroit la grande famille de la communication pour leur engagement aux côtés des autorités ivoiriennes en vue de faire face à la pandémie de la Covid-19. Ce qui a permis d’éviter selon lui des drames qu’ont connu certains pays.

Il s’est en outre satisfait de ce que cette opération entre dans la droite ligne de la prévention des maladies.

Les consultations qui ont débuté ce mardi vont se poursuivre jusqu’au 31 mars dans les différentes entreprises de presse.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Début de l’enrôlement des candidats au BTS 2019

Le Premier ministre à Bondoukou pour la pose de la première pierre de l’université