Après sa nomination en qualité de secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, Marcel Amon Tanoh fait le point à Alassane Ouattara





apres-sa-nomination-en-qualite-de-secretaire-executif-du-conseil-de-lentente-marcel-amon-tanoh-fait-le-point-a-alassane-ouattara


Nommé secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, l’ex ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, a exprimé sa gratitude à Alassane Ouattara et saisi l’occasion pour lui faire le point de la situation de l’union, au cours d’une audience.

Au sortir de l’audience que lui a accordée le président de la République, ce mercredi au Palais présidentiel, Marcel Amon Tanoh a remercié le président Alassane Ouattara qui lui a renouvelé sa confiance en le proposant à ses pairs chefs d’Etat de l’espace Entente en qualité de secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente.

« Je l’ai remercié également de tout le soutien qu’il m’a apporté depuis ma prise de fonction le 4 janvier », a ajouté Amon Tanoh qui faisant le point du Conseil à Ouattara, dit avoir insisté sur le fait qu’il était important pour les présidents du Conseil de l’Entente d’avoir une concertation politique.

En retour, Alassane Ouattara a insisté pour que les réformes nécessaires soient faites pour rendre le Conseil plus visible dans le concert des institutions de la sous-région.

« Nous avons pris bonne note de ses orientations. Nous lui avons dit que nous y travaillons et que nous ferons des propositions à la Conférences des chefs d’Etat », a-conclu l’ex collaborateur d’Alassane Ouattara qui espère voir cette concertation se tenir cette année pour « pérenniser cette institution modèle et mère du continent africain ».

Créé le 29 mai 1959, le Conseil de l’Entente comprend le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Niger et le Togo.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Mairie d’Abobo : comment le successeur d’Hamed Bakayoko sera désigné

Suivi et évaluation des Infrastructures d'hydraulique humaine: Le ministère de l’hydraulique bientôt en séminaire