Insolite : Il se fait de l’argent en tenant compagnie aux gens





insolite-il-se-fait-de-largent-en-tenant-compagnie-aux-gens

Shoji Morimoto en train de tenir compagnie à une dame lors de sa pause déjeuner



Un japonais a trouvé l’ingénieuse idée de ne pas travailler tout en se faisant de l’argent. Il se fait payer en louant sa présence auprès des personnes, sans faire de conversations ni rien de particulier.
L’individu du nom de Shoji Morimoto a trouvé une technique très surprenante pour gagner sa vie, celui de ne rien faire de particulier. Des personnes louent ses services, juste pour ne pas être seuls, rapporte le journal britannique,The Independent, une information également relayée par le magazine « Slate ». C’est en quelque sorte un homme de compagnie, dont la mission est juste d'être présent auprès de ses clients.
Il n’a pas à faire la conversation, ni se lever, rien de spécial. Son travail consiste à être là, à côté d’eux, c’est tout.
Shoji Morimoto a eu cette idée il y a quatre ans. Un employeur lui reprochait de ne pas en faire assez, de manquer d’esprit d’initiative, disant qu’il ne réussirait jamais dans la vie… Pourtant, aujourd’hui on peut dire qu’il a bien réussi.
Depuis ses débuts en tant qu’homme à louer, il a reçu près de 4 000 demandes. Il tient compagnie à deux clients par jour minimum, à qui il facture 10 000 yens ou 75 € la session, soit 49 381 FCFA, et il dit gagner assez d’argent pour vivre grâce à cette activité.
La plupart du temps, ses clients sont des gens qui ont besoin de parler de quelque chose d’important, mais qui se sentent mal à l’aise à l’idée de se confier à des amis ou à des membres de leur famille. Shoji Morimoto est pour eux une oreille anonyme, auprès de qui il est plus facile de s’épancher.
Mais ce n’est pas l’unique raison qui pousse certains Japonais à l’appeler à la rescousse. Une femme l’a par exemple embauché pour simplement la regarder signer les papiers de son divorce. Un homme lui a aussi demandé de rester à ses côtés, sans rien dire, juste pour ne pas être seul pendant qu’il rédigeait sa thèse. Shoji Morimoto a aussi attendu un client près de la ligne d’arrivée d’un marathon parce que le sportif ne voulait pas être accueilli par un visage familier à la fin de sa course.
L’initiative de Shoji Morimoto peut surprendre, pourtant, au Japon, louer les services d'un indivudu n’a rien d’inédit, que ce soit pour jouer le rôle d’un faux conjoint, d’enfants, de parents ou encore d’amis, afin de briser la solitude ou de mieux affronter la pression sociale. Mais ces services ont un coût. Par exemple, louer un « ami » pour un après-midi représente une dépense d’environ 235 € soit 154 727 FCFA.
Son initiative a d’ailleurs inspiré une série télévisée et trois livres, rapporte « The Independent ». Son idée pourrait donc bien être copiée et se répandre à travers le pays.

Janice Thera (Stagiaire)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Tourisme et Loisirs : « Sublime Côte d’Ivoire », la clé du rebond d’un secteur après la Covid 19

Lutte contre la déforestation : Voici les décrets et textes de loi adoptés par l’Etat de Côte d’Ivoire depuis 2019