Réseau des structures de gestion électorales en Afrique de l’Ouest : Ibrahime Coulibaly-Kuibiert en mission d’évaluation en Sierra Leone





reseau-des-structures-de-gestion-electorales-en-afrique-de-louest-ibrahime-coulibaly-kuibiert-en-mission-devaluation-en-sierra-leone

Le président du RESAO, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, en mission d'évaluation en Sierra Leone dit être satisfait des chantiers mis en œuvre par la Commission nationale électorale



Le président du comité de pilotage du Réseau des structures de gestion électorales en Afrique de l’Ouest (RESAO), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, également président de la Commission électorale indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire, conduit une mission de suivi des recommandations (2018) du RESAO et d’évaluation  des besoins pour l’élection présidentielle de 2023 auprès de la Commission électorale de la Sierra Leone.

La mission qui a démarré le 11 avril 2022 avec une rencontre avec le président Mohamed Konneh et ses collègues, se poursuivra jusqu’au 16 avril 2022, avec des séances de travail avec les départements techniques de la commission électorale. 

Cette mission, auprès de la Commission nationale électorale de la Sierra Leone (NEC), fait suite à la mission d’observation déployée par la CEDEAO en Sierra Leone lors des élections générales de mars 2018. Une mission qui avait formulé des recommandations à l’endroit des parties prenantes électorales en vue de renforcer le processus électoral.

Il s’agit pour le président du RESAO et sa délégation composée des Commissions électorales de Côte d’Ivoire, du Ghana, des Experts du secrétariat permanent de ECONEC RESAO, de GIZ et de EISA de faire le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la mission de la CEDEAO et d’identifier avec la NEC les éventuels besoins en termes d’appui pour les élections générales, annoncées pour juin 2023.

La délégation a rencontré, lundi 11 avril 2022, le président Mohamed Konneh, président de la NEC et les membres de la Commission.

Elle a également eu des séances de travail avec les départements techniques (opérations électorales, informatique, gestion des données, recherches suivi-évaluation, éducation électorale, genre et handicap, formation et le département juridique).

La délégation a rencontré la commission en charge des partis politiques (PPRC), les représentants des partis politiques, les organisations de la société civile et les médias.

La mission a également eu une séance de travail avec les partenaires techniques (Nations Unies, Union Européenne, Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne).

« Au terme de ces séances de travail, nous avons noté la bonne volonté de la Commission Electorale de Sierra Leone et un très bon niveau de mise en œuvre des recommandations », a déclaré Ibrahim Coulibaly-Kuibiert face à la presse, ajoutant que « d’importants efforts ont été faits, notamment la re-structuration des entités opérationnelles de la commission et le projet de révision du code électoral avec l’introduction de 30 % de sièges réservés pour les femmes ».

Pour lui, la réalisation des chantiers engagés et l’engagement des Commissaires augurent d’une bonne organisation des élections générales en 2023.

« Nous avons également pris bonne note des besoins exprimés par la NEC pour la tenue des élections de 2023 et pouvons affirmer ici que les demandes en assistance électorale ne resteront pas sans suite. La CEDEAO et ECONEC apporteront leur appui entier et leur solidarité à la Sierra Leone », a-t-il rassuré, et de conclure, « nous repartons satisfaits ».

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Meeting de l’opposition: forte mobilisation avant le début de la cérémonie

Côte d’Ivoire / Ministère de l’Éducation nationale : Un arrêté clarifie les rôles des proviseurs et des économes