Ligue des femmes du PPA-CI : Des voix discordantes se font entendre





ligue-des-femmes-du-ppa-ci-des-voix-discordantes-se-font-entendre


Des voix discordantes se font entendre au sein du parti de Laurent Gbagbo après la suspension du processus électoral de la ligue des femmes du Parti des peuples africains (PPA-CI) par le Comité de contrôle à l’issue d’une session extraordinaire tenue le mardi 12 avril 2022.

Dans une déclaration dont copie a été transmise à Pressecotedivoire.ci, des membres de ce Comité de contrôle disent avoir découvert avec surprise sur la plateforme de la Présidente du Comité de Contrôle, un délibéré dudit organe signé de Ago Marthe Épouse Amon au nom du Comité de Contrôle.

Pour les signataires de cette déclaration, Mme Agoh ayant abandonné l’assemblée sans avoir levé la séance, le Comité de Contrôle n'a pu statuer ni sur la liste électorale, ni sur les candidatures.

DÉCLARATION DES MEMBRES DU COMITE DE CONTROLE SUR LA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 12  AVRIL 2022

Ce jour, mardi 12 avril 2022, Le Comité de Contrôle s'est réuni en session extraordinaire sur convocation de la camarade AGO Marthe Épouse AMON à l'effet de statuer sur le contentieux relatif aux réclamations portant sur la publication définitive des candidatures et de la liste électorale.

Après son exposé introductif, la camarade AGO Marthe demande au secrétaire de séance de faire lecture de certaines dispositions des  Statuts et Règlement Intérieur du Parti, relatives notamment à l'obligation de Réserve des Membres du Comité sur les Délibérations.

Suite à cette lecture, un préalable a été posé par un membre de l'assemblée pour demander d'une part, la mise à disposition des textes fondamentaux du Parti, et d'autre part, la lecture des dispositions statutaires et réglementaires régissant Le Comité de Contrôle, afin de permettre aux membres de s'en référer pour mieux délibérer.

Un débat a été ouvert, à la demande de la Camarade Présidente qui a soumis le préalable à l'assemblée.

Au terme des interventions de dix membres de l'Assemblée :

- Huit (08) ont soutenu le préalable

- un seul a demandé la poursuite des débats sans lever le préalable

- et un camarade a invité la présidente du CDC à répondre au préalable avant de passer aux délibérations.

En réponse, la camarade AGO, après 25 minutes d'intervention, a opposé un refus au préalable, en demandant aux membres de passer aux délibérations.

Devant le refus de la majorité des membres de l'Assemblée, la camarade AGO Marthe, contre toute attente, a abandonné, l'assemblée sans avoir levé la séance.

Alors que la majorité des contrôleurs espéraient le retour en salle pour la reprise des travaux, c'est avec désolation que le départ définitif du siège par la Présidente du Comité de Contrôle est constaté.

Au regard de ces événements, il est à relever que Le Comité de Contrôle n'a pu statuer ni sur la liste électorale, ni sur les candidatures.

En conséquence :

- Aucune Liste électorale n'a été validée

- Aucune candidature n'a été validée.

C'est donc avec surprise que nous avons découvert sur la plateforme de la Présidente du Comité de Contrôle, un délibéré dudit organe signé de la camarade AGO Marthe Épouse AMON au nom du Comité de Contrôle.

Les travaux de la session extraordinaire s'étant arrêtés après la curieuse et inattendue sortie de la camarade, le délibéré publié ne peut être endossé par LE COMITÉ DE CONTROLE.

Fait à Abidjan, le 13/04/2022

Pour Les Signataires de la déclaration,

P.o,

Le camarade NIAKPA GODE,

Membre du Comité de Contrôle,

3eme, sur la Liste bloquée du Comité de Contrôle élue au congrès Constitutif du PPA-CI.

niakpa@yahoo.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Plus de 6000 cas de fraude enregistrés au Baccalauréat 2019 (ministère)

Echec d’une tentative d’évasion à Toumodi