Affaire « réserve naturelle de Dalhia à Bingerville cédé au groupe Accor : le ministre Siandou Fofana se défend et rassure





affaire-reserve-naturelle-de-dalhia-a-bingerville-cede-au-groupe-accor-le-ministre-siandou-fofana-se-defend-et-rassure

une vue de la réserve naturelle de Dalhiafleur



Le ministre du tourisme et des loisirs, Siandou Fofana, a signé un communiqué ce mercredi 25 mai 2022, indiquant que la réserve naturelle de Dalhia à Bingerville reste la propriété de l’Etat de Côte d’Ivoire.

« Il convient de préciser que le Groupe ACCOR n’est pas porteur du projet. Cependant, des pourparlers préliminaires avaient été engagés avec ce groupe en vue de son intervention à la phase d’exploitation du projet. Aussi, la Réserve naturelle de Dahliafleur n’a été ni concédée, ni vendue à un opérateur », a-t-il indiqué. 

Et d’ajouter « Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Sublime Côte d'Ivoire et conformément aux priorités du Programme Cadre de Gestion des Aires Protégées de Côte d’Ivoire, le Ministère du Tourisme envisage la mise en œuvre d’un Projet d’aménagement et de valorisation touristique de la Réserve naturelle Dalhiafleur. ». 

Ceci, en réponse à une publication du groupe Accor Hotels qui a annoncé la construction du complexe  de luxe Fairmont Hôtel, sur le site de l’actuelle réserve de Dalhia Fleur d’une superficie de 148 hectares. L’infrastructure, dénommée « smart city » comportera 1000 chambres, en plus d’une galerie marchande et d’un parc animalier. La note ajoute que l’ouvrage sera mis en œuvre en partenariat des ministères ivoiriens  du tourisme et des loisirs et de l’environnement.

 Il n’en fallait pas plus pour soulever le courroux des Ivoiriens qui ont commencé à manifester à travers les réseaux sociaux. De nombreux Ivoiriens ont appelé à la mobilisation populaire pour défendre la réserve naturelle et s’opposer à sa destruction au profit d’un complexe hôtelier.

 Le ministère du tourisme s’est dit solidaire de l'inquiétude des populations, quant à la préservation des différents Parcs nationaux et Réserves naturelles de notre pays, à l'instar du Parc national du Banco dont le Ministère œuvre à la valorisation et à la promotion, en étroite collaboration avec l’OIPR.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Incivisme sur les routes : plus de 200 décès et 8. 575 blessés en 2021 dans le district d'Abidjan, selon le procureur de la République

Distinction: Les meilleurs acteurs de l’eau et de l’assainissement d'Afrique récompensés