Le ministre sénégalais de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr limogé après la mort de 11 bébés





le-ministre-senegalais-de-la-sante-abdoulaye-diouf-sarr-limoge-apres-la-mort-de-11-bebes

Ministre sénégalais Abdoulaye Diouf Sarr limogé après la mort de 11 bébés dans un incendie à l’hôpital de Tivaouane



Le ministre sénégalais de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a été limogé, jeudi par le président Macky Sall après le drame survenu ce mardi 24 mai 2022 à l’hôpital de Tivaouane, à une centaine de kilomètres au nord-est de Dakar, où 11 nouveau-nés sont morts dans un incendie.

En effet, le sinistre a été causé par un court-circuit dans l’unité néo-natale de l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh où se trouvaient les nouveau-nés, a dit le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr cité par la presse. « Au moment de l’incendie il y en avait 11 bébés que les infirmières n’ont pas pu sauver », a-t-il dit.

Suite au drame survenu, Abdoulaye Diouf Sarr s’était rendu jeudi 26 mai 2022 après-midi à l’hôpital de Tivaouane, accompagné d’une importante délégation. Rentré précipitamment de Genève, où se tenait l’Assemblée annuelle de l’Organisation mondiale de la Santé, le désormais ex-ministre était venu apporter son soutien moral  aux familles touchées par la mort des 11 bébés à l'hôpital public de Tivaouane mardi soir :

« J'aimerais effectivement partager la douleur avec les familles, avec tout Tivaouane et avec le peuple sénégalais », avait-il déclaré sur place.

Trois heures plus tard, un décret présidentiel annonçait son limogeage. Abdoulaye Diouf Sarr était ministre de la Santé depuis septembre 2017. Des citoyens, syndicalistes ou opposants réclamaient sa démission après les drames survenus à Louga le 1er avril, où Astou Sokhna, une femme d’une trentaine d’années enceinte de neuf mois, est morte dans cet hôpital public par négligence médicale

Dans l’après-midi, le maire de Tivaouane Demba Diop Sy a confirmé le bilan de 11 bébés décédés. Il parle d’un court-circuit, écarte la « négligence », et appelle à laisser la justice faire son travail.

Rappelons que, les hôpitaux sénégalais ont connu d’autres drames récemment. 4 nouveau-nés avaient succombé le 25 avril 2021 dans un incendie à Linguère, dans le nord du pays. Le maire et alors ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, avait évoqué un dysfonctionnement électrique d’une unité de climatisation dans la maternité.

Janice THERA (Stagiaire)

En lecture en ce moment

Clôture de la COP15/Alain Donwahi veut donner plus de visibilité à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse

Top 3 des espoirs du football européen