Affaire KS Bloom bloqué au Cameroun : Des vérités sortent





affaire-ks-bloom-bloque-au-cameroun-des-verites-sortent

l'artiste KS Bloom est pris en otage au Cameroun depuis samedi



L’artiste gospel ivoirien KS Bloom a maille à partir avec des organisateurs de spectacle eu Cameroun depuis le week-end dernier.  L’information de l’arrestation et de la détention  de son manager  Elie Oyedou a fait le tour de la toile comme une traînée de poudre.

Aussitôt, des messages de soutien ont fusé de partout afin de faire remonter l'information aux autorités ivoiriennes et camerounaises. Histoire de régler l’affaire pour la libération du chantre et de son manager.

Une journaliste camerounaise résidant à Abidjan a confié dans une publication sur son profil Facebook, que le promoteur de cet événement est un fils "Tsala Essomba". « KS Bloom tu es tombé dans les mains des précurseurs de l'escroquerie spirituelle des églises dites réveillées au Cameroun » , écrit-elle.

Bien avant, elle a posé plusieurs questions telles que : « Pourquoi les affaires de l'artiste sont bloquées à l'hôtel et c'est à lui qu'on demande de payer ? » ; « le manager a-t-il bien lu son contrat ? » ; « pourquoi le manager a-t-il été conduit à la police? » ; «  Vous vous amusez avec le travail des gens ? », etc. Au terme desquelles elle a prodigué quelques conseils aux artistes.

Quand un promoteur invite un artiste dans un pays en plus du cachet, cherchez à savoir si ce promoteur est connu dans le milieu. « Un promoteur sérieux qui connait son domaine n'aurait jamais proposé le palais des sports de Yaoundé pour un concert Gospel de l'artiste KS Bloom. Un autre cadre aurait été plus adapté. Et puis, l'artiste n'est pas à son 1er concert au Cameroun, si ça bloque aujourd'hui c'est que le système mis en place à failli », a-t-elle ajouté.

Pour rappel, selon des sources médiatiques,  l’artiste KS Bloom devait se produire en concert au palais des sports de Yaoundé, au Cameroun, le 28 Mai 2022. Alors que celui qui se fait appeler « le soldat de Dieu » et son staff attendaient de chanter devant 7000 personnes, il a finalement refusé de prester devant les quelques 500 personnes qui étaient présentes. Ce qui a provoqué le courroux des organisateurs qui l’ont pris en otage.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Can 2021 : Le Sénégal a eu chaud face au Zimbabwe

‘’Tchomba’’, fils bien-aimé du Woroba