Après les reformes pour le développement de leur filière : Plus de 40.000 producteurs de café cacao reconnaissants au président Alassane Ouattara





apres-les-reformes-pour-le-developpement-de-leur-filiere-plus-de-40000-producteurs-de-cafe-cacao-reconnaissants-au-president-alassane-ouattara

une vue des planteurs en liesse lors de l'hommage au Président de la République Alassane Ouattara



Plus de 40.000 producteurs  de Café Cacao, issus des associations, syndicats et fédérations venus de toute la Côte d’Ivoire se sont retrouvés ce samedi 4 juin 2022 à la place Jean-Paul 2 de Yamoussoukro pour rendre un vibrant hommage au Président Alassane Ouattara pour toutes les réformes mises en place en vue du développement de cette filière.

Cette célébration, selon le directeur général du Conseil Café Cacao, Koné Brahima Yves, par ailleurs parrain de cette cérémonie, est une manière pour les producteurs de café cacao de Côte d’Ivoire de dire merci au président de la République  pour sa proximité  avec le monde agricole. « J’ai eu la chance de participer à l’accélération de la transformation de la filière », s’est-il réjoui. Avant d’énumérer les actions qui ont favorisé cette grande mobilisation.

Il s’agit entre autres de l’octroi d’une subvention de 17 milliards de F CFA à la filière  pour compenser les pertes enregistrées pour cause de la Covid 19, le maintien du prix du kilogramme de cacao à 825 FCFA pour la campagne 2021-2022, malgré la baisse constante du prix sur le marché mondial, de l’engagement de concéder au moins 60% du prix CAF et du rapprochement de la Côte d’Ivoire et du Ghana à travers l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire (ICCIG). Sans oublier le programme d’industrialisation du secteur café cacao, susceptible d’augmenter la part de la chaîne de valeur de la filière qui revient aux cultivateurs, afin de recevoir des revenus conséquents, pour l’amélioration de leurs conditions de vie

« En initiant ce rapprochement, de la Côte d’Ivoire et du Ghana, le Chef de l’Etat a permis l’harmonisation des systèmes de commercialisation qui a abouti à la création  du Différentiel de revenu Décent (DRD). ce DRD  a généré 500 milliards de FCFA pour les producteurs en 2020/2021 », a-t-il expliqué.

Le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture, Adjoumani Kobenan Kouassi  a salué l’initiative des planteurs de rendre hommage au président de la République, « l’ami et le grand défenseur de la cause des planteurs afin de leur assurer un revenu décent ».

« En dépit des variations et des caprices de la météo économique  mondiale et de la conjoncture, le président trouve toujours les moyens appropriés pour permettre aux planteurs de  café et cacao de profiter du fruit de leur travail. Et cela, quel que soit le prix que cela peut coûter à l’Etat », a-t-il indiqué. Tout en félicitant le président du conseil d’administration et le directeur général du Conseil Café Cacao qui, selon lui, continuent de développer et de moderniser la filière

Le premier ministre ivoirien Patrick Achi qui représentait le président Alassane Ouattara n’a pas dit le contraire. Il est même allé plus loin pour présenter la symbolique de cette rencontre. « Vous venez à Yamoussoukro, une ville chère au président-fondateur de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny qui a tracé les sillons de l’agriculture comme base de l’économie ivoirienne  pour célébrer le président Alassane Ouattara qui a compris cette vision. Et qui est en train de tout mettre en œuvre pour permettre de produire un cacao de qualité et garantir un meilleur avenir aux planteurs », a-t-il fait savoir.

Solange ARALAMON (Envoyée spéciale à Yamoussoukro    

En lecture en ce moment

La FIFA suspend tout le processus électoral : la FIF s’exécute et reporte sa réunion de samedi

Élections à la Mugefci: le Groupe Solidarité Santé de Paul Gnogbo déclaré vainqueur, selon les résultats provisoires