Le cinéma ivoirien en deuil : Le réalisateur Fadika Kramo Lanciné est décédé





le-cinema-ivoirien-en-deuil-le-realisateur-fadika-kramo-lancine-est-decede

Le réalisateur ivoiren Kramo Lanciné Fadika n'est plus



C’est un communiqué signé de la ministre de la Culture et de la Francophonie, qui a annoncé le dimanche 5 juin 2022, le décès du cinéaste, producteur et réalisateur ivoirien Fadika Kramo Lanciné.

« C'est avec consternation et beaucoup de peine que nous avons appris le décès de Fadika Kramo Lanciné, cinéaste, producteur et réalisateur ivoirien, Étalon du Yennega au Fespaco 1981, survenu ce dimanche 5 juin 2022 à Abidjan », a annoncé la ministre Françoise Remarck.

Tout en présentant ses sincères condoléances à la famille biologique de l'illustre disparu ainsi qu'à la grande famille de la culture et de l'art, la ministre appelle à perpétuer son savoir-faire.

« Puisse Fadika Kramo Lanciné reposer en paix. Un artiste ne meurt jamais, ses oeuvres sont éternelles », a écrit Françoise Remark.

Né à Danané (Ouest de la Côte d'Ivoire) en 1948, Fadika Kramo-Lanciné poursuit des études de Lettres modernes à l'Université d'Abidjan puis des études de cinéma à l'Ecole Louis Lumière à Paris.

Entré en 1975 à l'Office National de Promotion Rurale, il s'occupe de films pédagogiques et d'émissions de télévision sur des problèmes de développement.

En 1974, il réalise « La fin de la course », un court métrage de 17 mn, puis, de 1975 à 1981, une dizaine de films pédagogiques et éducatifs, ainsi que des émissions de télévision.

En 1978, il commence la réalisation de son premier long métrage, « Djeli »,  un conte d'aujourd'hui, grâce à l'aide d'une équipe de techniciens de la télévision. Terminé en 1981, « Djéli » a reçu le Grand prix (Étalon de Yennenga) au 7e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Il est président du jury des films de court métrage au 13ème Festival national du film - Tanger en 2012 au Maroc. Kramo Lanciné Fadika est le directeur de l’ Office National du Cinéma de Côte d'Ivoire (ONAC-CI) de 2013 à 2016, puis Conseiller Technique chargé du cinéma au Ministère de la Culture et de la Francophonie. Il est producteur avec sa société, « Palmarès Production »

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Biankouma- Prevention et gestion des conflits liés à la profanation et à l'exploitation des forêts sacrées: l'UNESCO forme 60 membres de communautés

Un avant-projet de loi pour la promotion des start up ivoiriennes présenté à des acteurs du secteur privé