Péage de Grand Bassam : le parti de Gbagbo dénonce « une sorte d’impôt de capitation » et propose





peage-de-grand-bassam-le-parti-de-gbagbo-denonce-une-sorte-dimpot-de-capitation-et-propose


Le parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI, nouvelle formation politique de Laurent Gbagbo) a dénoncé le prix exorbitant et l’inexistence de voie de déviation du pont à péage de Grand Bassam, obligeant les populations de la cité de la paix à payer le prix minimum de 1000 FCFA à aller et 1000 FCFA au retour.

Le porte-parole du parti, Koné Katinan, lors de la 3e édition de la Tribune du PPA-CI, un cadre d'échanges avec la presse nationale et internationale, permettant aux différents cadres de ce parti, de se prononcer sur les sujets brûlants de l'actualité politique nationale, a dit ne pas comprendre pourquoi des citoyens devraient payer un droit d’accès à leur lieu de résidence ou de travail.

Pour le parti de Gbagbo, le pont à péage entre la commune de Port-Bouët et celle de Grand-Bassam, le deuxième péage urbain de la ville d'Abidjan après celui du pont Henri Konan Bédié est assimilé à une sorte d'impôt de capitation assis per capita, c'est à dire par tête de personne.

« Pour le PPA-CI, le péage n'a pas sa raison d’être au lieu où il est implanté. Si l'objectif recherché est de trouver les fonds pour le financement de l’autoroute de la CEDEAO, il convient de placer ce péage au carrefour SAMO, Assinie en exemptant les pauvres populations vivant dans les environs de cette localité. Les citoyens privilégiés de la « république exceptionnelle d’Assinie » pourront se délier de leur surpoids de fortune pour payer un droit d'accès dans leur république, sans déranger les pauvres travailleurs et autres laissez pour compte de la gouvernance du RHDP », a proposé Koné Katinan.

A défaut de déplacer le poste à péage, le PPA-CI propose au gouvernement de « réduire considérablement le coût tout en exonérant les populations riveraines qui n’ont aucune alternative que de passer par ce péage à 200 FCFA »

A lire aussi Katinan Justin Koné au ministre Touré Mamadou : « La Côte d’Ivoire est à 21 000 milliards de dettes »

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Affaire "Soutien de la jeunesse Dan au Premier ministre" : le collectif des présidents communaux se désolidarise

3 joueurs ivoiriens en lice pour le titre de ‘’ meilleur joueur africain de l’histoire ‘’