Lutte contre la cherté de la vie : 2.000 cas de non-respect des prix enregistrés et sanctionnés, selon le Premier ministre





lutte-contre-la-cherte-de-la-vie-2000-cas-de-non-respect-des-prix-enregistres-et-sanctionnes-selon-le-premier-ministre


Le chef du gouvernement ivoirien, Patrick Achi au cours d’une interview sur la chaîne de télévision nationale (RTI) et la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI), a relevé que face à la cherté de la vie, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures entre autres la subvention du prix de certains produits ainsi que le plafonnement du prix de 21 produits.

Le gouvernement qui veut que ces mesures soient profitables aux populations, surtout aux couches les plus vulnérables a mis en place un dispositif de contrôle.

« Depuis la survenue de la crise, c’est environ 35.000 contrôles qui ont été effectués et au cours de ces contrôles, nous nous sommes rendu compte qu’il y a 2.000 cas de non-respect de prix indiqués », a révélé Patrick Achi, ajoutant que les fraudeurs ont été sanctionnés.

Pour le mois de mai, a-t-il précisé, c’est la somme de 87 millions de FCFA qui ont été payés par les indélicats. Il a en outre rassuré que ces contrôles, qui sont importants vont continuer, seront renforcés et vont de plus en plus s’intensifier en milieu rural sur l’ensemble du territoire national.

Depuis la crise de la pandémie de la covid-19 associée à la crise ukraino-russe, le coût de certains produits a connu un renchérissement. En vue de réduire l’impact de cette hausse des prix sur les populations, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures. Mais les ménages, en général, ne semblent pas ressentir les effets de ces mesures dans leurs assiettes.

« Les populations doivent être rassurées parce que le gouvernement est proche d’elles et conscient de la peine de cette situation cause aux populations et aux ménages et travaille chaque jour à cela. Le gouvernement fait de cela, la priorité des priorités », a rassuré Patrick Achi pour conclure.

A lire aussi Cherté de la vie : « Il faut dénoncer la fraude » (Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement)

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Eliminatoires Mondial 2022: Après la non homologation du stade de Yamoussoukro, voici où les Éléphants pourraient jouer

Musique/Emoi du Jazz by Dez Gad 2019 : pari gagné par les organisateurs