Grand prix de la presse de côte d'Ivoire : Aucun lauréat pour la première édition





grand-prix-de-la-presse-de-cote-divoire-aucun-laureat-pour-la-premiere-edition

Pr Samba Koné, Président de l'Autorité nationale de la presse



Le jury de la 1ère édition du grand prix de la presse de Côte d’ivoire présidé par Mme Ouattara Rosine, magistrat hors hiérarchie n’a pas désigné de lauréat pour la 1ere édition du Grand prix de la presse.

Au cours de la cérémonie de distinction qui s’est déroulée ce jeudi 21 juillet 2022 à l’Hôtel Azalï d’Abidjan, les jurés ont estimé qu’aucune entreprise de presse présélectionnée ne mérité le prix d’excellence. Cependant des prix d’encouragement ont été remis au 2e premier de chaque catégorie.

A lire aussi: Entrée en 6ème 2022 : les affectations en ligne débute le 20 juillet 2022 avec 438 622 élèves concernés

Ainsi, SIPPRAC, promotrice du journal « La Retraite Active » et SNPECCI qui édite le quotidien « Fraternité Matin » ont reçu les prix pour la presse écrite. Quand « Alerte Info » et ‘APA news Côte d’Ivoire » ont pour leur part été récompensés au titre de la presse numérique.

Ces quatre entreprises ont reçu chacune un ordinateur portable, don du Premier ministre Patrick Achi, parrain de l’événement. Les premiers de chaque catégorie ont reçu pour leur part la somme d’un (1) million, une bourse pour une formation à l’ISTC et  un abonnement à Internet.

Le Grand prix de la presse de Côte d’Ivoire, créé par l’Autorité nationale de la presse (ANP), sur les cendres du «Prix CNP », a pour objectifs, selon le Professeur samba Koné, d’encourager et de récompenser les meilleures entreprises de presse.

Aussi, sur 35 entreprises présélectionnées, seulement sept (7) ont respecté les critères définis que sont entre autres, l’engagement patronal vis-à-vis de ses journalistes professionnels, la déclaration des employés à la CNPS et le respect  de ses charges sociales.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Quelques jours après son retour, "c’est avec beaucoup de plaisir" que le Premier ministre a repris du service

Côte d’Ivoire : “il y a la cacophonie et le désordre au PDCI’’, affirme KKB