Salon de la musique d’Abidjan (SAMA): L'organisation de l'industrie musicale au centre de la 2e édition





salon-de-la-musique-dabidjan-sama-lorganisation-de-lindustrie-musicale-au-centre-de-la-2e-edition

Le comité d'organisation du SAMA annonce une édition de proximité avec la population



La 2e édition du Salon de la musique d’Abidjan (SAMA), initié par la Fondation Kultur'Fman aura lieu du 2 au 5 novembre 2022 dans la capitale ivoirienne. L'information a été donnée vendredi 29 juillet 2022, à l’hôtel Palm-Club, au cours d'une cérémonie qui a rassemblé de nombreuses personnalités de l'industrie musicale de Côte d’Ivoire. 

Première plateforme de rencontres et d’échange entre les professionnels et aspirants au métier de la filière musicale, l'édition 2022 du SAMA veut se rapprocher de la population à travers les écoles et les collectivités. 

Pour ce faire, plusieurs activités éclatées sont prévues. Il s'agit entre autres de masters class, de concours, de formations. Selon le Commissaire général du SAMA, Guy Pacôme Somian, il est important pour les débutants d’avoir quelques éléments de formation et d’informations sur l’industrie musicale. Pour ce faire, il a énuméré le Sama digital business pour maîtriser tout le business qu’il y a autour de cette industrie mais aussi le Sama Academy tour, pour une inclusion économique et sociale. Des éléments qui permettront aux acteurs de cette industrie de se professionnaliser pour le développement du business de la musique en Côte d’Ivoire et en Afrique.

Au cours de cette cérémonie de lancement, un panel a été animé autour du thème de cette nouvelle édition: « Organisation de l’industrie musicale, quels enjeux pour les acteurs ? ».

Plusieurs professionnels ont fait le diagnostic des problèmes qui minent l'industrie musicale en Côte d’Ivoire et ont proposé des solutions pour maintenir le pays au rang de plaque tournante de la musique en Afrique.

Solange ARALAMON 

 

En lecture en ce moment

Lutte contre la propagation du covid 19 : La Mairie du Plateau durcit le ton

Les premières nouvelles CNI produites à partir d’octobre (Ministre)