Crise au FPI : "Je ne reconnaîtrai ni aujourd’hui ni demain le président Gbagbo comme président du FPI" (Affi N’Guessan)





FPI,rencontre Affi-Gbagbo,conférence


Le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) a déclaré, ce samedi, face à la presse, qu’il ne reconnaîtra "ni aujourd’hui ni demain", Laurent Gbagbo comme président du parti.

"Ni aujourd’hui, ni demain, je ne reconnaîtrai le président Laurent Gbagbo, président du FPI", a déclaré Affi N’guessan, ajoutant qu’il "trouve le débat honteux" que le président Gbagbo soit dans une bataille pour le contrôle du FPI avec lui.

Tout en reconnaissant Laurent Gbagbo président fondateur du parti, Affi a insisté qu’ "avec tout le respect qu’ (il) lui doit, Laurent Gbagbo n’est pas président du FPI", ajoutant que Gbagbo a tort de croire qu’il est le président du parti.

A lire aussi: Côte d’Ivoire/FPI : Affi accueilli en triomphe malgré sa rencontre avortée avec Laurent Gbagbo

"Je peux de ma propre initiative décider de me retirer de la direction du parti au profit d’un autre cadre du Front populaire ivoirien y compris le président Laurent Gbagbo. Mais on ne peut pas me dire que Gbagbo est président du FPI et puis je vais accepter", a dit, amère Affi N’guessan qui a exprimé toute sa déception quant au préalable posé par Laurent Gbagbo avant de le recevoir.

Mais il refuse de faire une déclaration, reconnaissant le congrès de Mama et de Moossou et le président Gbagbo comme président du FPI.

A lire également: Côte d’Ivoire : Affi donne les raisons de l’échec de sa rencontre avec Laurent Gbagbo

Pascal Affi N’guessan a conclu que ce n’est pas une machination de ses adversaires. Mais "la volonté du président Laurent Gbagbo" qui selon lui a révélé que c’est lui le chef de la fronde. "Ça été pour moi, un choc", a-t-il poursuivi. 

Pour Affi, en lui imposant cette condition comme préalable à leur rencontre, ce n’est pas l’unité du parti qui intéresse Gbagbo, mais son "assassinat politique". 

"Si c’est pour m’assassiner politiquement, je peux comprendre. Mais si c’est l’unité du parti, vous ne pouvez pas me demander de faire une telle déclaration", a regretté Affi qui exprimé toute sa disponibilité rendre à Gbagbo la direction du parti si ce dernier le désire après sa sortie de prison. 

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Amical : Côte d’Ivoire-Bénin : plusieurs cadres indisponibles

Musique : Des associations font annuler deux concerts de Kofi Olomidé