La chefferie d’Akouédo dénonce un réseau de faussaires au sein du ministère de la Construction





la-chefferie-dakouedo-denonce-un-reseau-de-faussaires-au-sein-du-ministere-de-la-construction


La chefferie du village d’Akouédo, a animé une conférence de presse, ce samedi 27 aout 2022, afin de dénoncer ‘’ une injustice ‘’ à l’encontre des acquéreurs et résidents du site Gbohouto du village d’Akouédo. Une injustice, qui selon la chefferie dudit village, est du fait des agissements d’un réseau opérant au sein du ministre de la Construction.

Agnédé Adja Blaise, porte-parole du chef du village d’Akouedo, Dr Agbodan Germain, a expliqué que certains personnes (qu’il a qualifié d’imposteurs) ont pour ambition de s’approprier des parcelles de terres appartenant au village d’Akouédo, et qui ont été cédées, en toute légalité, à des acquéreurs qui y ont battis des demeures. Motif évoqué par ces derniers, ces parcelles de terres feraient partie du lotissement Anono Palméraie Complémentaire 3e tranche. Or selon l’autorité du village d’Akouédo, ce lotissement n’existe nulle part sur la liste complète des lotissements approuvés par les autorités ivoiriennes de 1960 à 2020.

‘’ Nous avons cédé des lots, en toute responsabilité et en toute légitimité, sur certains de nos lotissements à des acquéreurs qui ont pris le soin de faire des contrôles avant d’acquérir ces terrains. Ils y ont bâti des habitations dans lesquelles ils vivent aujourd’hui avec toutes leurs familles, mais ils ont été la cible des actes de violences qui ont connus le comble avec des déguerpissements violents et des démolitions. Il S’agit des acquéreurs et résidents que nous avons installés sur nos terres à Gbohouto, non loin de la cité SiR ‘’ a-t-il indiqué, puis d’ajouter :

‘’ Et selon ces imposteurs, ces terres feraient partir du lotissement Anono Palméraie Complémentaire 3e tranche acquis des mains du ministère de la Construction depuis 1999, or il ressort de nos investigations que ce lotissement n’existe nulle part, sur la liste des lotissements approuvés et certifiés par le ministère de la Construction du logement de 1960 à 2020(…)   ‘’

 

Prenant la parole au nom des acquéreurs, Zéhé Vincent Hyacinthe, a étalé l’existence d’un réseau de faussaires au ministère de la Construction. Un réseau qui selon lui, a délivré de façon frauduleuses des Arrêtés de concession définitive (Acd) en se servant de la signature d’un ancien ministre de la construction, Amadou Sanogo.     ‘’ Nous savons que le ministre sortant n’a rien à y voir. Il y a un réseau qui opère au sein du ministère de la construction. Un réseau qui engage la responsabilité de l’Etat, et qui sali le nom des autorités (...)   mais si rien n’est fait, nous allons tout déballer ‘’ a-t-il prévenu.  

La chefferie du village d’Akouédo et acquéreurs et résidents du site Gbohouto du village d’Akouédo ont donc invité le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à se pencher sur cette affaire.

 

GZ

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Ressources halieutiques : Le ministre Adjoumani appelle à une meilleure gestion des thonidés tropicaux

Transition au Burkina Faso, le président Damiba rassure : « les engagements pris au niveau de la CEDEAO seront respectés »