Après leur libération du Mali : les trois soldates ivoiriennes sont arrivées à Abidjan





apres-leur-liberation-du-mali-les-trois-soldates-ivoiriennes-sont-arrivees-a-abidjan

Les trois soldates ivoiriennes à leur arrivée à Abidjan



Les  trois femmes issues des 49 soldats arrêtés au Mali ont été accueillies  samedi 3 septembre 2022 aux environs de 21 heures à la base militaire de l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, a-t-on appris, de sources sécuritaires.

Arrivées à bord d’un vol spécial sur le Grumman présidentiel 4 en provenance de Lomé, en compagnie du ministre-directeur de cabinet du président de la République, Fidèle Sarassoro et du Chef d’état-major général des armées (CEMAG), le général Lassina Doumbia, les trois femmes ont été chaleureusement accueillies parc leurs familles et camarades de promotion

Le ministre-directeur de cabinet du chef de l’Etat faisait le point de la médiation pour la libération de ces premiers soldats a salué le président togolais, Faure Gnassingbé pour son implication qui a abouti à ce résultat.

«Bien évidemment, nous sommes en attentes des 46 autres soldats. Le Président Faure Gnassingbé nous a assuré qu’il continuera en étroite collaboration avec le président Alassane Ouattara poursuivre ses actions en vue de la libération très prochaine des 46 autres », a-t-il  confié. Tout en en exprimant ses félicitations pour la voie de la  diplomatie dans la gestion de cette crise.

Michel Sarassoro a exprimé sa reconnaissance au président de la République Alassane Ouattara qui mettra tout en œuvre, avec son homologue togolais, pour le retour des 46 autres soldats restant dans les jours à venir.

Quant au chef d’état-major général des armées, le Général Lassina Doumbia, il  a promis les négociations vont se poursuivre pour la libération des 46 autres soldats. Ce qui aura pour avantage de restaurer la confiance entre les deux pays car  selon lui, de nouvelles questions sont apparues au cours de la résolution de ce litige.

La ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaines et de la diaspora, Kandia Camara a également salué la médiation du président togolais qui a permis la libération des trois premiers soldats.

Après avoir foulé le sol ivoirien, les soldates que sont Awa Bakayoko, Adèle Blédou Kanga et Sita Bamba,  ont exprimé leur joie de retrouver leur terre natale. Elles ont saisi l’occasion pour plaider en faveur du retour prochain de leurs camarades encore en détention.

Pour rappel, 49 militaires ivoiriens ont été arrêtées à Bamako depuis le 10 juillet par la junte malienne au pouvoir qui dit les considérer comme des mercenaires. A la mi-août, ces derniers ont été inculpés pour ” Atteinte à la sûreté extérieure du Mali” et placés sous mandat de dépôt.

Face à ces accusations, la Côte d’Ivoire s’est indignée et s’est inscrite en faux, affirmant que ses soldats étaient présents en territoire malien dans le cadre d’une mission régulière de maintien de la paix.

Dans un communiqué, le procureur de la République du Mali, Samba Sissoko, a souligné que le juge d’instruction en charge de la procédure a, sur avis favorable du parquet, accédé le 31 août 2022 aux demandes de remise en liberté formulées par trois des inculpés, les nommés Bakayoko Awa, Bamba Sita et Bledou Kangah et a ordonné mainlevée des mandats de dépôt décernés contre elles. Cependant, dans le respect des droits de la défense, les investigations continuent.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Adjamé : Un nouveau plan de circulation à partir du 23 décembre 2021

30è anniversaire de l'intronisation du Roi de Moossou : Le travail de Nanan Kanga Assoumou salué par les opérateurs économiques