Transition au Burkina Faso, le président Damiba rassure : « les engagements pris au niveau de la CEDEAO seront respectés »





transition-au-burkina-faso-le-president-damiba-rassure-les-engagements-pris-au-niveau-de-la-cedeao-seront-respectes


Le président de transition au Burkina Faso, le lieutenant-colonel, Paul Henri Sandaogo Damiba, en visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire, ce lundi 5 septembre 2022 a été reçu par le président ivoirien Alassane Ouattara au Palais présidentiel.

Au sortir d’une audience d’une trentaine de minutes, le chef de l’Etat ivoirien a dit apprécier les initiatives prises par son homologue Burkinabè en matière de dialogue et de réconciliation qui sont, selon lui, un levier important pour recréer la confiance entre les différentes populations.

Au niveau de la CEDEAO, Alassane Ouattara estime que le Burkina faisait beaucoup d'efforts et qu’il méritait d’être soutenu. Et de rappeler que les autorités de transition ont établi un calendrier de la transition raisonnable. 

Un consensus a été trouvé entre les autorités de transition Burkinabè et la CEDEAO, ramenant le délai de 36 mois à 24 mois, à compter du 1er juillet 2022, rappelle-t-on.

 « La fin de ce processus doit être les élections démocratiques le moment venu et nous vous faisons confiance quant à votre décision de respecter les engagements que vous avez pris avec les organes de la CEDEAO notre communauté », a ajouté le président ivoirien, tout en assurant son hôte du soutien de la Côte d’Ivoire.

En réponse, le président de transition a rassuré que son pays va respecter les engagements pris au niveau de la CEDEAO dans le cadre de la transition.

« Je voudrais également partager un peu les préoccupations sécuritaires que nous avons au niveau de nos deux pays, à la frontière et aussi vous rassurer que les engagements pris au niveau de la CEDEAO seront respectés et la transition en tout cas œuvrera en première partie à ramener un peu plus de stabilité au niveau de l'intérieur du pays et organisera les élections pour un retour à un ordre constitutionnel normal », a rassuré le lieutenant-colonel Damiba.

Il a également fait savoir que les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale seront respectés.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

CEI : Le RHDP invite les partis politiques à tourner la page de la recomposition de la Commission

Côte d’Ivoire/ Lutte contre la drepanocytose: Inner Wheel organise une séance de sensibilisation et de dépistage à Bonoua