Affaire Pogba : L'Enquête bascule à nouveau





affaire-pogba-lenquete-bascule-a-nouveau


Alors que l'apaisement semblait en bonne voie entre Mathias et Paul Pogba, une découverte des enquêteurs pourrait tout faire basculer.
Plusieurs mois après la tentative d’extorsion dont il dit avoir été victime, Paul Pogba voit l’affaire qui porte son nom évoluer au gré des déclarations des uns et des autres, mais aussi et surtout de l’enquête menée par l’Office central de lutte contre le crime organisé. Entendu le 9 août dernier, le milieu de terrain de la Juventus avait raconté aux enquêteurs comment ses anciens « amis » de Roissy-en-Brie s’y était pris pour le faire chanter et obtenir de l’argent. Protagoniste dans l’affaire, Mathias, frère aîné de Paul Pogba a accusé son cadet avant de jouer la carte de l’apaisement ces derniers jours. Mais un nouveau fait pourrait tout chambouler.
Selon les informations de RTL, les enquêteurs ont eu accès au téléphone de Mathias Pogba et ce qu’ils y ont trouvé ne serait pas de nature à dédouaner ce dernier de tous soupçons. Le média explique que les policiers seraient plus que jamais convaincus de la relation très proche de l’ancien du Tours FC avec les individus soupçonnés de vouloir extorquer de l’argent à « la Pioche ». L’utilisation faite de son téléphone par l’international guinéen de trente-deux ans et les éléments qui s’y trouvent, montrent une proximité entre lui et les fameux amis d’enfance de Paul Pogba. Tout ce petit monde se serait ainsi régulièrement croisé au cours des dernier mois.
Un équilibre fragile
En attendant les prochains développements de l’affaire, la maman des frères Pogba, Yeo Moriba, tente d’aplanir la situation et de rapprocher les différents partis. Si elle semblait y parvenir, avec notamment un communiqué de Mathias Pogba prônant l’accalmie tout en affirmant être « totalement étranger à toute manœuvre d’extorsion à l’égard de son frère », ce nouvel épisode pourrait bien mettre à mal tout son travail.

football365.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Célébration de la journée mondiale des droits de la femme :Christelle Toma "Stop, Ne touche pas à mon enfant "

Oui, AGC est présidentiable !