Côte d’Ivoire / A propos de la CEI : " Il faut que le citoyen n’ait aucun doute" (Dr Néné Bi Arsène, APDH)





Côte d'Ivoire,APDH,CEI,CNDH,CADHP


Le président de l’ONG Action pour la promotion des droits de l'Homme (APDH), Dr Néné Bi Arsène, a soutenu, ce mercredi, à Abidjan, que le citoyen ne devrait avoir aucun doute quant à la crédibilité de l’organe en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire, notamment la Commission électorale indépendante (CEI).
" Il faut que le citoyen n’ait aucun doute", a-t-il soutenu lors de la journée d’échanges initiée par le Conseil nationale des droits de l’homme (CNDH), à son siège et qui portait sur "l'arrêt de la Cour africaine des droits des peuples (CADHP) et la problématique de la réforme de la commission électorale indépendante (CEI)". Pour Dr Néné Bi, "en Côte d’Ivoire, on veut être à la fois candidat et arbitre et ceci est contraire à la notion d’impartialité".
Ibourahéma Bakayoko, avocat général au parquet général près la cour d’appel d’Abidjan, a mis en cause le manque d’équilibre à la CEI : " Il va de soit que l’organe ne peut être indépendant ni impartial s’il n’y a pas équilibre".

Modeste KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Assemblée nationale : la modification de l’article fixant les règles d’acquisition de la propreté des terrains urbains adoptée en commission

Axe Adzopé-Abidjan: un accident fait plusieurs blessés