Yamoussoukro/Intégration des femmes à la gendarmerie:Voici les recommandations





yamoussoukrointegration-des-femmes-a-la-gendarmerievoici-les-recommandations


Débuté le jeudi 22 septembre 2022, le séminaire-évaluation sur l’intégration du personnel féminin à la gendarmerie nationale s’est achevé ce samedi 24 septembre 2022 par 10 recommandations :

A moyen terme, accroître le taux d’intégration en le portant de 1,5% à 5% à l’horizon 2024 ; Construire de nouvelles infrastructures spécifiques à l’accueil des personnels féminins et renforcer celles existantes (vestiaires et dortoirs) ; Réduire le délai pour l’enfantement à 03 ans pour permettre aux femmes d’avoir des enfants sans risques liés à l’âge avancé ; Mettre à jour les manuels de formation en intégrant le genre ; Faire évoluer méthodiquement l’emploi des personnels féminins vers les unités de marche et favoriser objectivement leur accès aux postes de responsabilités ; Renforcer la sensibilisation du personnel Gendarmerie et de la population sur les questions relatives au genre ; Encourager les candidatures féminines pour les postes de spécialistes ; Valider le projet de la charte d’éthique et du code de déontologie tout en l’adaptant aux sexospécificités ; Favoriser la mise en place de mécanismes pour permettre au personnel féminin de concilier au mieux leurs vies familiale et professionnelle ; Accentuer la stratégie de prévention des comportements inappropriés des gendarmes de sexe masculin à l’égard de leurs collègues de sexe féminin et vice-versa. Enfin, les participants ont souhaité une mise en application effective de ces recommandations pour une intégration progressive et maitrisée du personnel féminin à travers une matrice d’actions sous la supervision d’un comité suivi-évaluation.

Des revendications sur lesquelles, Jean Paul Malan, directeur de Cabinet, représentant le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, a donné des gages. « Toutes ces recommandations seront fidèlement transmises au ministre d’Etat, ministre de la Défense. Et, nous suivrons avec vous leur mise en application. », a-t-il rassuré.

 

En outre, il a prodigué des conseils aux gendarmes. « Dans la vie, il y a deux choses qui ne trahissent jamais. Il y a Dieu qui est pour nous tous. Mais, ce que ne trahit pas et qui dépend de nous, c’est notre propre travail. Partout où vous serez, faites bien votre travail ! Que vous soyez femmes ou hommes ! », a conseillé Jean Paul Malan.

Pour le général de Corps d’armée, Alexandre Apalo Touré, l’élitisme de la gendarmerie tient à un certain nombre de paramètres. « Tolérance Zéro pour les infracteurs, les indisciplinés, les paresseux, les inconscients, les immoraux mais récompense absolue pour les travailleurs. Cela est valable pour les hommes et pour les femmes. », a-t-il martelé.

Capitaine Adou Ruth Claudia l’a rassuré par cet engagement : « Aujourd’hui, nous personnel féminin de la Gendarmerie Nationale, nous nous engageons encore fermement et de façon solennelle à hisser haut les couleurs et les traditions de notre Corps. Rigueur, efficacité, loyauté et abnégation seront toujours notre leitmotiv. Nous pouvons assurer et rassurer les populations vivant sur le territoire ivoirien de notre détermination totale à les protéger aux côtés de nos collègues et frères d’armes ».

Traoré Yacouba Diarra

En lecture en ce moment

Lutte contre le Cancer : Les avancées de la prise en charge des malades présentées

La Côte d’Ivoire à l’honneur au 25ème Salon du chocolat de Paris