Côte d'Ivoire / Crise posteléctorale : " S’il n’y a pas d’indemnisation des victimes, il ne peut pas y avoir de réconciliation" (Ouattara)





Côte d'Ivoire,Assemblée nationale,réconciliation,Alassane Ouattara


Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a appelé à continuer l’indemnisation des victimes des différentes crises que le pays a traversé précisant qu’il ne peut pas avoir de réconciliation sans l’indemnisation.

"L’indemnisation des victimes doit continuer de demeurer une priorité, car ces moments furent difficiles et pénibles pour nombre de nos concitoyens. L’indemnisation des victimes des différentes crises que notre pays a traversée s’inscrit dans la même perspective de réconciliation des Ivoiriens. Oui, s’il n’y a pas d’indemnisation des victimes, il ne peut pas y avoir de réconciliation", a dit Alassane Ouattara, ajoutant que l’Etat continuera d’apporter le réconfort et la solidarité aux victimes et à leurs familles. 

Il a annoncé la prise de mesures additionnelles "au plan matériel et financier" en vue de soutenir davantage les victimes de la crise postélectorale. 

" La réconciliation et la cohésion sociale ont toujours figuré au rang de mes priorités", a soutenu Alassane   Ouattara qui dit être heureux de constater que cette réconciliation est "bel et bien en marche".

Il a réaffirmé son engagement en faveur de la réconciliation à travers l’amnistie accordée à plusieurs personnalités dont l’ex-première dame Simone Gbagbo et au ministre Lida Kouassi et Assoa Adou et a appelé à la responsabilité de chacun afin de préserver la paix et la cohésion. 

"Nous devons tous tenir un discours apaisé, car nos compatriotes, dans leur grande majorité aspirent à travailler, à vivre ensemble dans la paix et la sécurité pour bâtir notre nation", a-t-il conclu.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Belgique / Togui Mel indisponible pour 6 semaines

Le Fpi en deuil : Gbagbo salue la mémoire de Sangaré