Pakistan : l’ex-Premier ministre échappe à un assassinat





pakistan-lex-premier-ministre-echappe-a-un-assassinat


L'ex-Premier ministre pakistanais Imran Khan a échappé à un assassinat, ce jeudi, à Wazirabad, à 200 kilomètres au sud de la capitale lors d’un rassemblement politique a révélé l’un des conseillers de la victime à une agence de presse française.

«Imran Khan a été blessé au pied. Il est dans un état stable», a déclaré Raoof Hasan, au confrère, affirmant qu'il s'agissait d'une «tentative de le tuer, de l'assassiner».

Renversé en avril par une motion de censure, Imran Khan a pris depuis vendredi la tête d'une "longue marche" sur la capitale Islamabad, pour obtenir la tenue d'élections anticipées.

L'homme soupçonné d'avoir ouvert le feu à l'arme automatique sur l'ex-Premier ministre a été abattu et un autre homme a été appréhendé par la police, a ajouté d’autres sources, ajoutant que plusieurs personnes ont également été blessés au cours de cette attaque.

Dans un tweet, le président pakistanais, Arif Alvi, a dénoncé une "odieuse tentative d'assassinat".

Tout en remerciant « Allah qu'il soit en sécurité, mais blessé de plusieurs balles dans la jambe », Arif Alvi dit espérer que ce ne soit pas critique.

Le 27 décembre 2007, Benazir Bhutto, la première femme à avoir dirigé un pays musulman, a été assassinée dans un attentat, dans des circonstances jusque-là pas encore élucidées.

Lambert KOUAME 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Le pont de Sérébou impacte positivement l’activité économique des bénéficiaires

Revue de presse : La médiation dans « L’affaire des 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali » dans une impasse