Le président du parti la Nouvelle Côte d'Ivoire, Gnamien Konan, dépose ses valises au PDCI-RDA





le-president-du-parti-la-nouvelle-cote-divoire-gnamien-konan-depose-ses-valises-au-pdci-rda


Le président du parti la Nouvelle Côte d'Ivoire, Gnamien Konan a officiellement déposé ce vendredi, ses valises au siège du parti septuagénaire, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire(PDCI).

Ancien directeur général des Douanes et ancien ministre, Gnamien Konan, président fondateur de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) dit être venu pour se mettre à la disposition du PDCI RDA et de son président, « sans préalable et sans contrepartie », ajoutant qu’il aurait pu être au PDCI depuis 10 ans. Mais qu’il a attendu parce que « les planètes n’étaient pas bien alignées ».

« Je suis venu parce que c’est le moment de la paix et de la réconciliation tant attendues par les Ivoiriens depuis trois décennies. Le temps des antagonismes est terminé. Je suis dans la maison de la paix », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il est venu au PDCI pour être entendu, car c’est le temps du partage.

« Je suis venu au PDCI pour que je sois entendu, c’est le moment du partage. Si certains croient ici ou ailleurs qu’ils peuvent à eux seuls accumuler 80 % des richesses et prospérer, ce n’est pas possible », a-t-il averti.

Il a appelé « ceux qui ont planifié et bâti ce pays pendant 40 ans, ceux qui sont venus pendant 10 ans sans les plans, qui ont essayé de faire quelque chose et ceux qui sont là aujourd’hui avec une partie du plan », à se donner la main « sans dire en 4 ans, on a fait ce qu’ils ont fait en 40 ans ».

« Le temps du développement harmonieux et de la victoire du PDCI est arrivé. Le temps où chaque ivoirien doit pouvoir se nourrir, se soigner, fonder une famille, éduquer ses enfants est arrivé », a insisté le nouveau membre, martelant qu’au temps du PDCI, les gens mangeaient à leur faim.

Pour lui, si les militants du PDCI répètent pas et ne martèlent pas, les Ivoiriens penseront que cela n’a pas existé et que le miracle ivoirien dont on a parlé était une fable.

Le porte-parole du PDCI, Bredoumy Kouassi, s’est félicité du ralliement de Gnamien Konan au parti d’Henri Konan Bédié et lui a officiellement remis sa carte de militant. Il a assuré qu’il aura une bonne place pour mener le combat.

 Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au mercredi 3 février 2021

Mgr Bruno Kouamé repose à jamais en la cathédrale Saint Thérèse de l’enfant Jésus d’Abengourou