26e journée nationale de la paix : Une double cérémonie placée sous le signe du pardon et de la reconstruction





26e-journee-nationale-de-la-paix-une-double-ceremonie-placee-sous-le-signe-du-pardon-et-de-la-reconstruction

Le premier ministre entouré des cadres de la région du Guémon



La 26ème édition de la Journée nationale de la Paix, a eu lieu le mardi 15 novembre 2022 à la Place Concorde de Duékoué, dans la région du Guémon, District des Montagnes, en présence du Premier ministre Patrick Achi, nous rapportent des sources médiatiques.  Au cours d’une cérémonie, couplée avec la première édition de la Journée du Pardon et du Souvenir et placée sous le thème ''Se souvenir, se pardonner pour construire ensemble l'avenir '', le chef du Gouvernement a exhorté les ivoiriens à être des modèles d'union, de paix et d'avenir en vue du développement du pays.

''Grâce à la paix, à l'effort de tous, la Côte d'Ivoire a changé. Elle ne veut plus de ces revanches politiques. Elle veut des acteurs de développement. Nous devons regarder cette Côte d'Ivoire qui est notre avenir, autour de cette jeunesse qui est notre richesse. La Côte d'Ivoire a besoin de modèles. Il appartient à nous tous d'être des modèles d'union, de paix et d'avenir. '', a-t-il insisté.

Patrick Achi, selon nos sources,  a confié que 'c'est autour de la paix que le Président de la République, Alassane Ouattara, a reconstruit la nation ivoirienne, après la crise post-électorale de 2010-2011.

Il a profité de l’occasion pour rendre un hommage particulier aux chefs traditionnels et religieux pour leur engagement inlassable pour la paix grâce à laquelle le Président Alassane Ouattara a remis la Côte d'Ivoire sur les rails et repositionné le pays économiquement et diplomatiquement dans le monde.

Selon le Premier Ministre, le Chef de l'État a fait ''sa part de réconciliation'', à travers, entre autres, le retour de l'ancien Président Laurent Gbagbo et de plusieurs exilés politiques, le dialogue politique, la signature de la trêve sociale avec les syndicats du secteur public, la rencontre avec les anciens Présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, etc.

Il a exhorté les ivoiriens à pardonner afin d’aller de l’avant. « Le pays change et avance. Prenez la main tendue et regardons tous vers l'avenir. Allons à l'essentiel. Pardonner, c'est faire le choix de la paix du cœur et du progrès des hommes. Je sais que nous le pouvons. Je sais que nous le voulons », a-t-il insisté. Car pour lui, le dialogue et le pardon, sont les armes des forts. ''.

Pour finir,  Patrick Achi, a invité les élus, leaders et cadres de la région du Guémon, y compris l'ensemble du peuple wè, quels que soient leurs bords politiques, à taire les querelles inutiles et à faire en sorte que leurs relations puissent servir leurs parents et la jeunesse, à travers la réalisation d'infrastructures sociales telles que les routes, l'adduction d'eau potable, l'électrification, les centres de santé, les écoles, etc.

Avant la fin de l'année 2022, a-t-il annoncé, tous les corps gardés des crises survenues seront restitués à leurs familles et les indemnisations seront faites.

Pour sa part, le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin (KKB), a rappelé que la Côte d'Ivoire est regardée à l'international comme un pays modèle en matière de reconstruction post-crise, avant de remercier tous ceux qui ont contribué au retour de la paix.

Différentes couches socioprofessionnelles ont défilé pour le vivre-ensemble. Plusieurs prestations d'artistes ont égayé cette double célébration.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Éligibilité de Bédié : Ce qu’en pense le président de la CEI Coulibaly-Kuibiert

Ascension 2021 : Les chrétiens commémorent la montée de Jésus au ciel