ZONE UEMOA : le président Alassane Ouattara appelle à la préservation de la paix et de la stabilité





zone-uemoa-le-president-alassane-ouattara-appelle-a-la-preservation-de-la-paix-et-de-la-stabilite


À l’ouverture de la 23ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le lundi 05 décembre 2022 à Sofitel Abidjan hôtel ivoire, le Président de la République, Alassane Ouattara, a une fois de plus rappelé la nécessité de la préservation de la paix et de la stabilité dans l’espace UEMOA.

« Je voudrais saisir l’occasion de ce sommet pour une fois de plus appeler à la nécessité de la préservation de la paix et de la stabilité dans notre Union », a exhorté Alassane Ouattara, également Président en exercice de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’UEMOA.

Sur le plan sécuritaire, le Chef de l’État ivoirien a déploré que malgré les efforts des huit pays respectifs de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo), la situation demeure préoccupante et contraigne les États à accroître les investissements dans le domaine de la défense et de la sécurité. Ces Efforts doivent toucher la santé et l’éducation.

« Les attaques terroristes perpétrées contre les populations se multiplient et continuent d’endeuiller nos populations. Je voudrais présenter nos condoléances aux familles éplorées et exprimer la solidarité à l’endroit de toutes les victimes du terrorisme dans le monde », a dit le Président ivoirien.

S’agissant du processus d’intégration de l’Union, a-t-il poursuivi, des progrès significatifs ont été enregistrés dans la mise en œuvre des réformes communautaires.

« C’est le lieu de féliciter chacun des Chefs d’État et de saluer la contribution efficace des responsables des organes de l’Union dans la mise en œuvre des réformes communautaires et l’approfondissement du processus d’intégration de notre espace », a-t-il dit.

Selon Alassane Ouattara, les États de l’UEMOA sont confrontés aux conséquences de la guerre en Ukraine qui se traduisent par des difficultés d’approvisionnement et la flambée des prix des denrées alimentaires et énergétiques. Cependant, il a fait savoir que les mesures courageuses prises par les gouvernements ont permis d’atténuer les effets néfastes de cette crise dans l’Union.

Sur le plan économique, s’est-il félicité, les économies sont demeurées résilientes, malgré le taux d’inflation passé de 3,6% en 2021 à 7,5% en 2022. Mais, l’on note plus de 10% en Europe, plus de 20% dans plusieurs pays africains, a-t-il comparé.

Avant d’annoncer que les perspectives économiques pour 2023 au niveau de la sous-région sont favorables avec un taux de croissance de 7,3% envisagé.  

gouv.ci

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Investissement : Désormais un numéro d’identifiant unique (IDU) pour immatriculer les entreprises

Covid-19: l’Arabie Saoudite recommande aux futurs pèlerins de suspendre leurs préparatifs