Côte d’Ivoire / Vidéo verbalisation : Voici les infractions sanctionnées et le montant des contraventions





Côte d'Ivoire,Vidéo verbalisation,nouvelles contraventions,ministère de l'Intérieur et de la Sécurité,infractions sanctionnées,montants des contraventions


Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité a introduit, depuis le 1er avril 2019, la vidéo verbalisation en Côte d’Ivoire, ce qui implique l’introduction de nouvelles contraventions dont les montants varient selon les infractions sanctionnées.
Ainsi, la vidéo verbalisation qui n’est autre que la verbalisation par vidéosurveillance, permettra désormais de verbaliser à distance un automobiliste en cas d’infraction au code de la route. Son fonctionnement repose sur les radars automatiques et autonomes ainsi que sur le système de vidéo-surveillance (caméras) associé à un système de gestion automatisée des amendes. Le recouvrement des amendes se fait lors de la visite technique du véhicule flashé.
Les contraventions routières ici se classent en trois grands groupes. Il s’agit des contraventions de 1re classe (500 FCFA), 2e classe (1000 FCFA et 10.000 FCFA) et 3e classe (2000 FCFA).
Dans le détail, sont concernés par les contraventions sanctionnées par le paiement de 500 FCFA, le défaut d’appareil avertisseur à tout cycle, la circulation de cycliste sur autoroute, etc.
Pour les contraventions de 2e classe, il s’agit du non-respect des distances de sécurité (1 000 FCFA) et l’usage du téléphone portable au volant (10 000 FCFA).
Paieront 2000 FCFA, les automobilistes s’étant rendu coupables d’excès de vitesse, non-respect des stop et feux rouge, défaut de ceinture de sécurité passager et conducteur, non-respect des règles de dépassement, circulation en sens interdit, l’accélération du véhicule sur le point d’être dépassé, etc.
Chaque année, on déplore en Côte d’Ivoire 600 morts et 13.000 blessés du fait des accidents de la circulation. Selon le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, dans 94 % des cas, ces accidents sont dus à l’imprudence des conducteurs (excès de vitesse, fatigue, alcool, dépassements dangereux et mauvais état des véhicules).
La phase d’extension du système de vidéo verbalisation s’étendra sur les autres principales villes du pays à partir de janvier 2020.
À mars 2019, 1024 caméras ont déjà été installées à Abidjan (91,6 % de taux de couverture).

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Côte d'Ivoire: Simone Gbagbo présente ses condoléances à la famille de Gossio

Côte d’Ivoire / Danho Paulin (Nouveau président de l’UVICOCI) : "Nous avons l’opportunité de sortir de nos lamentations"