Couverture maladie universelle : la prise en charge des assurés est une réalité dans les établissements sanitaires





couverture-maladie-universelle-la-prise-en-charge-des-assures-est-une-realite-dans-les-etablissements-sanitaires


Les assurés de la Couverture Maladie Universelle (CMU) à jour de leurs cotisations ressortent des établissements sanitaires, le sourire aux lèvres. Le système de protection contre le risque maladie, obligatoire pour l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire, Ivoiriens comme non Ivoiriens est une réalité. Dans un parcours de soins dédié, ils bénéficient de soins de santé de qualité et à moindre coût.

Au Centre de santé urbain Edmond Basque (Plateau), ce sont 17 à 20 patients assurés de la carte CMU qui sont reçus chaque jour. Selon le directeur général de ce centre de santé, Jaber Nemer, depuis le démarrage de l’opération, plus 2 500 assurés CMU ont bénéficié des prestations dans les 14 services que compte la Formation sanitaire Edmond Basque au Plateau.

A l’Hôpital général d’Adjamé, les assurés CMU bénéficient également de soins de qualité.
Séverin Armand Kouassi, inspecteur d’orientation, est venu pour une consultation en Oto-Rhino-Laryngologie (ORL). « J’ai la carte CMU depuis deux ans. Cela fait un an que je l’utilise à l’Hôpital général d’Adjamé. J’ai été surpris du faible coût des prestations qui sont pourtant de qualité. J’ai fait un audiogramme qui a coûté environ 1 500 FCFA. Je suis satisfait de la prise en charge », a-t-il affirmé.
La mise en œuvre de la Couverture Maladie universelle (CMU) est une réalité dans de nombreux établissements sanitaires du pays.
L’objectif est de permettre aux citoyens d’avoir accès à des soins de qualité sans restriction de conditions financières ou sociales. C’est un engagement fort du Président de la République, Alassane Ouattara et un pilier essentiel du programme « Une Côte d’Ivoire solidaire ». Le pays ambitionne de faire passer l’espérance de vie de 57 à 67ans.
A fin septembre 2022, plus de 3,5 millions de personnes étaient enrôlées.
La Couverture Maladie Universelle (CMU) comprend deux régimes. Un régime Général de Base (RGB), contributif, à raison de 1 000 FCFA par mois et par personne, ainsi qu’un Régime d’Assistance Médicale (RAM), non contributif, pour les personnes démunies qui étaient exclues du système de santé.
A la CNAM, on estime à 12 milliards de FCFA, le montant que l’Etat devait débourser en 2022 pour financer le Régime d’Assistance Médicale.
Le panier de soins de la CMU comprend les actes médicaux suivants : les consultations (consultations effectuées par les médecins généralistes et spécialistes, les infirmiers et sage-femmes diplômés d’Etat), les consultations et soins des urgences médico-chirurgicales (prise en charge immédiate aux urgences des hôpitaux, des patients dont le pronostic vital est engagé) et les hospitalisations médicale et chirurgicale (frais de séjour des patients dont l’état de santé nécessite une hospitalisation). Il couvre 80% des pathologies.
L’opérationnalisation de la CMU a démarré le 1er octobre 2019. Pour accompagner la mise en place, l’Etat a réalisé de nombreux investissements afin de financer la réalisation d’infrastructures sanitaires, mais aussi le recrutement des ressources humaines adaptées. « Nous avons construit, réhabilité et/ou équipé 312 Établissements Sanitaires de Premier Contact, 5 Hôpitaux Généraux, 8 Centres Hospitaliers Régionaux et lancé les travaux du plus grand CHU du pays, celui d’Abobo. Le taux d’accès des populations disposant d’un centre de santé à moins de 5 km est aujourd’hui de 72% et ne cesse de s’améliorer », a rappelé le Premier Ministre Patrick Achi lors de sa conférence de presse du 21 novembre 2022.
Un vaste programme de la construction, la réhabilitation et la modernisation des centres hospitaliers universitaires (CHU), des hôpitaux régionaux et généraux, et des centres de santé permettra d’élargir le réseau d’offre de soins existant de la CMU à 2 948 établissements sanitaires. Déjà 1 240 établissements sanitaires et 832 officines pharmaceutiques sur l’ensemble du territoire sont prestataires et partenaires de la CMU. 1 800 agents d’accueil sont mobilisés pour une prise en charge efficiente des assurés.
La CMU a été instituée par la loi n° 2014-131 du 24 mars 2014.  

gouv.ci

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Les centaines de millions pour Notre-Dame font débat dans la France des “gilets jaunes”

Diaspora ivoirienne aux Etats-Unis : le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, encourage les Ivoiriens à entreprendre au pays