Bonne gouvernance : Mo Ibrahim à Abidjan pour les rencontres annuelles de sa Fondation





Mo Ibrahim,Fondation,rencontres annuelles,Abidjan


Le président de la Fondation Mo Ibrahim est présent à Abidjan dans le cadre des rencontres annuelles de cette fondation dénommée "The Ibrahim Governance Week-end" (IGW) qui se tiennent à Abidjan, du vendredi 05 au dimanche 07 avril 2019.

En prélude à cet événement, Mo Ibrahim a été reçu, ce jeudi, au Palais présidentiel par le chef de l’Etat,  Alassane Ouattara.

Cet événement phare de la Fondation va tourner autour du thème "La jeunesse africaine : migration faute d’emplois ?".

Au cours des rencontres, les participants venant d’Afrique et du monde entier échangeront sur la question de migrations des jeunes africains. Un thème considéré par la Fondation comme une priorité en matière de gouvernance et de leadership pour le continent. Selon la Fondation Mo Ibrahim, les discussions se voudront indépendantes de tout agenda politique des parties prenantes africaines.

Les discussions porteront, entre autres, sur : "Réalités des migrations africaines", "Une jeunesse explosive confrontée à la croissance sans emplois", "Gérer le processus : renforcer la mobilité, actualiser les compétences, partager les responsabilités".

Le "Now Generation Forum" va rassembler des porte-paroles de la jeunesse africaine pour traiter également de la problématique de la migration.

Le président de la République Alassane Ouattara et la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, sont annoncés pour la plateforme "Mo Dialogue Avec".

Le forum verra la participation de personnalités politiques et de membres d’institutions internationales, du secteur privé et de la société civile.

Le prix Mo Ibrahim pour le leadership d’excellence en Afrique récompensant, par un paiement initial de 5 millions de dollars et un paiement annuel à vie d’un montant de 200. 000 dollars, des chefs d’État ayant exceptionnellement amélioré la sécurité, la santé, l’éducation, le développement économique et les droits politiques dans leurs pays, et transféré démocratiquement leurs pouvoirs à leurs successeurs.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Femua 12 : Le concert de Kaaris finit dans la violence

Communique final de l’assemblée plénière des partis politiques de l’opposition ivoirienne relative à la réforme de la CEI