1er Sommet de l’élevage de Côte d’Ivoire : Le gouvernement félicite les initiateurs pour la bonne organisation





1er-sommet-de-lelevage-de-cote-divoire-le-gouvernement-felicite-les-initiateurs-pour-la-bonne-organisation

les organisateurs du 1er sommet de l'élevage félicités pour cette édition



Le 1er  Sommet de l’élevage de Côte d’Ivoire s’est tenu du 08 au 10 décembre au Palais de la culture de Treichville, sur le thème « Enjeux et défis de la sécurité animale ».

Un rendez-vous national de référence de l’ensemble des filières animales et halieutiques que sont l’apiculture, la porciculture, les ruminants, l’aquaculture, la pêche et l’élevage en développement. A cet effet, ce sont 700 animaux de 54 espèces et 300 exposants.

Pendant trois jours, les acteurs du secteur ont participé aux activités autour de panels de haut niveau, de conférences, exposition-vente de diverses bêtes et sessions-écoles.

“La Côte d’Ivoire est grandement tributaire des exportations animales et halieutiques malgré son potentiel naturel favorable à l’élevage. Aussi, la crise sanitaire du Covid-19 a impacté le secteur. Bien vrai, des actions sont menées par le gouvernement mais ce Sommet est le rendez-vous par excellence et un challenge financier pour les acteurs du privé (qui ont 60% des investissements) comme du public, afin d’en faire un secteur productif et viable”, avait déjà rappelé le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, lors de la cérémonie d’ouverture du Sommet.

Son directeur de cabinet, M Gouromenan Kouakou Assoumany, a, au cours de la cérémonie de clôture, salué ce sommet qui a été selon lui, un franc succès. Il a félicité les initiateurs pour la bonne organisation de cette édition. «C’est un rendez-vous d’excellence du secteur des ressources animales et halieutiques car il a permis d’offrir aux acteurs, de se retrouver pour partager leurs expériences et travailleur à son développement », a-t-il déclaré.

Notons que selon les professionnels, le volume des investissements publics consacrés au secteur n’a pas excédé 16 milliards FCFA sur les trois dernières années, soit moins de 0.3% du budget annuel national.

Des prix ont été décernés aux meilleurs éleveurs lors des awards organisés pendant ce sommet. Les lauréats sont repartis avec de nomberxu lots dont des kilogrammes d'aliments pour animaux.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : voici les 15 hauts représentants du parti dans les districts et la diaspora

Conseil des ministres : Ouattara se félicite de la consolidation des acquis de la Côte d’Ivoire