Lutte contre les infractions publicitaires : le ministre Amadou Coulibaly renforce la capacité de mobilité de la brigade de la communication publicitaire





lutte-contre-les-infractions-publicitaires-le-ministre-amadou-coulibaly-renforce-la-capacite-de-mobilite-de-la-brigade-de-la-communication-publicitaire


Le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Amadou Coulibaly, a remis, le 20 décembre 2022 à Abidjan, les clés de deux véhicules d’intervention à la Brigade de la communication publicitaire (BCP), en vue de renforcer sa capacité de déploiement et de mobilité.

« Votre capacité de déploiement et de mobilité s’accroît par la remise de ces deux véhicules de patrouille complémentaires. Votre devoir est de veiller à l’amenuisement des infractions aux dispositions de la réglementation en matière de communication publicitaire », a affirmé Amadou Coulibaly.

Cette remise de moyens roulant à la Brigade de la communication publicitaire s’inscrit, a-t-il relevé, dans la continuité des actions qui consacrent la mise en œuvre de dispositions nouvelles pour faire de la réorganisation de tout l’écosystème de la communication publicitaire en Côte d’Ivoire.

Le ministre a indiqué que de nouvelles règles et procédures en matière d’affichage publicitaire sont définies. « Les responsabilités de chaque acteur de l’écosystème de l’affichage publicitaire ont été identifiées, désormais, il ne sera donc plus toléré de manquements », a-t-il prévenu.

En effet, avec la réorganisation de 53 axes d’intérêt dans le district autonome d’Abidjan et de Grand-Bassam qui rentrera dans sa phase opérationnelle dès janvier 2023, les activités aussi bien ordinaires (patrouilles de contrôle) que spécifiques (démantèlement ou saisies de dispositifs publicitaires) de la Brigade de la communication Publicitaire connaîtront une hausse importante.

Après avoir salué les efforts du gouvernement pour le renforcement des capacités opérationnelles de la Brigade, le chef de la Brigade de la Communication publicitaire, le Lieutenant-colonel Athanase Attoumbré, a indiqué que sa structure est désormais outillée. Elle est, à l’en croire, en mesure d’assurer, en plus de ses activités spécifiques, ses patrouilles quotidiennes restées en souffrance dans le district Autonome d’Abidjan et se projeter également à l’intérieur du pays pour des missions de vérification.

 CICG

En lecture en ce moment

Alliance politique: le COJEP de Blé Goudé adhère à la plateforme de Bédié

Elections locales 2023 : le parti de Gbagbo lance un appel à candidature