Prime ADO : Zadi Gnagna se réjouit de voir ce rêve du 13e mois se réaliser





prime-ado-zadi-gnagna-se-rejouit-de-voir-ce-reve-du-13e-mois-se-realiser


Le président de la centrale plateforme des organisations professionnelles de la Fonction publique, Zadi Gnagna, s’est réjoui de voir aboutir, le rêve d’un 13ème mois attribué aux fonctionnaires.

« Nous avons pu également améliorer les allocations familiales et ensemble camarades, nous avons pu faire instituer une prime exceptionnelle de fin d’année.

« Ayant été un des acteurs de la demande d’un 13ème mois, devenu une prime exceptionnelle, la prime Ado, je voudrais ici me réjouir de voir ce rêve se réaliser », a déclaré Zadi Gnagna, dans son message de vœux du nouvel an aux fonctionnaires.

Tout en affirmant que cette prime permettra aux fonctionnaires ivoiriens de traverser le mois de janvier sans appréhension, de gagner en dignité, car leur pouvoir d'achat s’améliore, il a saisi l’occasion pour dire merci au président de la République d’avoir écouté leurs voix et d’avoir été sensible à cette demande.

Convaincu que cette prime qui sera payée du 1er au 10 janvier 2022, et qui ne représente que 1/3 du salaire du fonctionnaire, n’est que le début d’une progression.

« Je suis convaincu que par le dialogue social, nous obtiendrons dans les années à venir les 2/3 restants de sorte qu’en fin d’année, les fonctionnaires soient tranquilles et sereins, et qu’ils travaillent à l'amélioration de l'Administration, que nous voulons voir se moderniser », espère-t-il.

« 2023, s’annonce sous de bons auspices pour nos camarades du secteur privé. Oui, le Smig va passer à 75.000 Fcfa dès le 1er janvier 2023 et je voudrais saluer également cette mesure importante issue du dialogue social. Ce n’est pas tout, nous avons pu instituer par le dialogue de 2022 des cadres de discussions », assuré.

Zadi Gnagna a saisi cette occasion pour saluer les sept autres organisations, avec lesquelles sa centrale a travaillé dans un dépassement de soi, en dépit de leurs divergences stratégiques et idéologiques, pour « conduire ensemble » ce dialogue avec le gouvernement ivoirien.

« Camarades, je vous engage tous à continuer à dialoguer et à régler nos contradictions dans le dialogue permanent et dans le dialogue productif », a-t-il appelé avant d’exprimer les attentes de son organisation : « La reconnaissance pleine et entière de la Centrale plateforme en tant que centrale syndicale ».

 Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le frère de Gervinho signe au Sporting club de Gagnoa

Grève et année blanche/le gouvernement rassure "l’année scolaire ne sera pas compromise"