Accident meurtrier à Yamoussoukro : le ministre des Transports prend de lourdes sanctions





accident-meurtrier-a-yamoussoukro-le-ministre-des-transports-prend-de-lourdes-sanctions


Le ministre des Transports, Amadou Koné, a pris de lourdes sanctions contre la Compagnie de transport, à l’origine du grave accident, survenu jeudi 5 janvier 2023 et ayant fait 14 morts et 73 blessés à Yamoussoukro.

Il s’agit de :  

1 - Suspension pour 3 mois des autorisations de transport de tous les véhicules de l’entreprise propriétaire du car ayant quitté sa voie pour venir percuter un autre car.

2 - Obligation pour tous les chauffeurs de l’entreprise en question de passer le Certificat d’Aptitude de Conducteur Routier (CACR).

3 - Saisine des assureurs ayant assuré les 2 véhicules, afin que toutes les victimes soient effectivement dédommagées. Le ministère des Transports y veillera.

4 - Instructions au Bureau Enquête Accident (BEA) du ministère des Transports, à l’effet de mener l’enquête technique et administrative pour faire toute la lumière et situer les responsabilités.

5 - Les responsables des 2 sociétés seront entendus par les autorités policières et judiciaires, car leurs responsabilités sont engagées conformément à la note circulaire du ministre de la Justice.

Avant la publication desdites sanctions, le ministre des Transports, Amadou Koné et ses collègues, Belmonde Dogo de la Solidarité, Souleymane Diarrassouba, du Commerce, Pierre Dimba de la Santé et Bouaké Fofana de l’Hydraulique et de l’Assainissement se sont rendus ce vendredi, à Yamoussoukro, capitale politique pour s’enquérir de l’état de santé des blessés et apporter la compassion du gouvernement à l’ensemble des victimes de ce drame.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Reportage: Santé/ Manque d'hygiène au Port Autonome d'Abidjan: Les Poissons se vendent dans les ordures

CAN 2023 : après la défaite des Éléphants face à la Guinée Équatoriale (0-4), des incidents signalés