Adama Diawara fier des deux chercheurs ivoiriens lauréats du Prix Macky Sall 2023





adama-diawara-fier-des-deux-chercheurs-ivoiriens-laureats-du-prix-macky-sall-2023


Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara a salué, mercredi 11 janvier 2023, les professeurs Henri Bah de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et Aimée-Danielle Lezou Koffi de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, deux chercheurs ivoiriens ayant été classés 2ème et 3ème au Prix Macky Sall 2023.

« Je suis fier et heureux de nos lauréats. Je tiens à féliciter, de façon chaleureuse, les lauréats ivoiriens. Sur trois prix Macky Sall dédiés à la recherche, la Côte d’Ivoire seule rafle deux. Cela est une preuve palpable de la compétence de nos enseignants-chercheurs et chercheurs dans l’espace CAMES qui compte 19 États membres. Bravo à vous ! Bonne continuation. Je compte sur vous pour continuer sur cette lancée afin de glaner d’autres prix », s’est réjoui M. Diawara.

Prof. Henri Bah, professeur titulaire de philosophie, a présenté le projet « Modèle inclusif de résilience et d’atténuation des chocs exogènes (MIRACS) ». Il part de l’hypothèse selon laquelle si nos économies sont résilientes, c’est certainement dû à la diversification des économies.

Quand l’équipe du Prof. Aimée-Danielle Lezou Koffi, coordinatrice du Programme Thématique de Recherche Langues, Sociétés, Cultures et Civilisations (PTR LSCC) du CAMES et professeure titulaire d’Analyse du discours, a présenté le projet  « L’Afrique à hauteur du monde, savoirs endogènes et innovations technologiques », qui appelle à puiser dans les ressources traditionnelles africaines, les outils pour résister aux crises et même, transformer ces dernières en opportunités.

Pour le ministre, « la recherche est le moteur du développement ». Aussi, a-t-il expliqué que pour aider la recherche scientifique ivoirienne à relever ce défi, l’Etat a mis à disposition des financements, à travers, entre autres, "le Fonds pour la science, la technologie et l’innovation (FONSTI) et le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA)".

L’État consent également des avantages fiscaux aux entreprises privées qui financent la recherche scientifique, a-t-il ajouté.

Le « Prix Macky Sall pour la Recherche » est destiné à récompenser les chercheurs de l’espace Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) qui s’illustrent par des résultats de recherche innovants et à même d’apporter des réponses pour renforcer la résilience des États dans les différents secteurs de développement.

Il est constitué d’un financement de 100 millions de FCFA visant à accompagner les trois projets fédérateurs, qui auraient satisfait à toutes les exigences de l’appel à candidatures, portant sur le thème, « La résilience des économies des pays de l’espace CAMES face aux crises internationales ».

La deuxième édition de ce prix s’est tenue le 1er décembre 2022 à Dakar, au Sénégal. Le 2ème prix a emporté 25 millions de FCFA contre 15 millions de FCFA pour le 3ème. Le premier prix de cette deuxième édition a été remporté par la Malienne Prof. Rokia Sanogo, coordonnatrice du Programme thématique de recherche « Pharmacopée et Médecine Traditionnelle Africaine » (PTR PMTA). Elle a reçu 60 millions de FCFA, rappelle-t-on.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : voici les 15 hauts représentants du parti dans les districts et la diaspora

Après l'annonce d'une alliance avec le RHDP : « J'arrête toute activité avec le FPI » (Un membre du secrétaire national du FPI)