Umaro Sissoco Embaló appelle les pays de la Cedeao à épauler Ouagadougou face à la menace jihadiste





umaro-sissoco-embalo-appelle-les-pays-de-la-cedeao-a-epauler-ouagadougou-face-a-la-menace-jihadiste


Le chef d’Etat Bissau-guinéen et président en exercice de la Cedeao s’est rendu, ce jeudi 11 janvier 2023, à Ouagadougou, au Burkina Faso pour une visite de travail. Il s’est entretenu avec le président de la transition burkinabé, le capitaine Ibrahim Traoré.

 Plusieurs sujets ont été évoqués à l’issue de la rencontre entre ces deux chefs d’Etats notamment, la question du terrorisme et la durée de la transition de la junte.

 "Le chef de la CEDEAO a souligné la nécessité de poursuivre les échanges avec les chefs d’État de la Cedeao, et aussi avec les différents partenaires, pour apporter du soutien dans les meilleurs délais à notre pays qui fait face à des défis sécuritaire et humanitaire".

Umaro Sissoco Embaló a été également rassuré sur la bonne conduite de la transition et dit « la disponibilité de l’organisation ouest-africaine à soutenir et à accompagner le Burkina Faso dans la lutte engagée contre le terrorisme », indique un communiqué de la présidence burkinabè.

Au lendemain de sa prise du pouvoir, la capitaine Traoré a annoncé que le Burkina Faso qui subit constamment des attaques des groupes djihadistes ne contrôle plus qu'une petite partie de son territoire. D'où l'empressement de la CEDEAO à lui venir en aide pour repousser ces "fous de Dieu".

Daniel Bini (stagiaire)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Tabaski 2022 : une trentaine de lutteurs africains attendue ce samedi à Treichville

Après la mort d’un enfant dans le train d’atterrissage d’un avion, Gnamaka Dogbo Eric réclame la démission du ministre des Transports